Contre l’ensauvagement, Darmanin ressort une vieille usine à gaz

Gérald Darmanin/DR
Gérald Darmanin/DR

Darmanin fait du Sarkozy puissance mille: il prétend mettre fin au tsunami de criminalité qui déferle sur la France, et tout de suite. Mais sans rien changer sur le fond, bien entendu. 

Le nouveau dada de Darmanin: remettre en activité les “quartiers de reconquête républicaine”, une usine à gaz sécuritaire inventée par Gérard Collomb, à l’époque où il était ministre de l’Intérieur.

“À Reims, un quartier de reconquête républicaine avec 15 policiers supplémentaires va être créé”, annonce-t-il tout fièrement sur Twitter.

Un quartier de reconquête républicaine? Qu’est-ce que c’est que ça? “Les quartiers de reconquête républicaine découlent de la mise en place de la police de sécurité du quotidien. Ils doivent permettre un renforcement de la présence policière sur le terrain mais aussi des unités chargées de l’action judiciaire de proximité. Ainsi, chaque nouveau QRR bénéficie d’un renfort de quinze à trente agents, composés de jeunes policiers sortis d’école mais également de fonctionnaires expérimentés”, explique Wikipédia.

En clair: on envoie quinze flics, dont une bonne moitié de stagiaires, en première ligne face à des centaines de mafieux et de djihadistes armés jusqu’aux dents. Vous avez aimé le Gendarme de Saint-Tropez et la Cinquième Compagnie? Vous allez adorer les QRR! Un dispositif dont le directeur de la police municipale de Saint-Étienne dit: “Les effectifs annoncés ne sont pas là, ou très peu. On n’a pas de réunions spécifiques. On pédale dans la choucroute.” 

Pour l’instant, il existe 47 QRR, pour 700 zones de non-droit. Il reste donc 653 zones de non-droit à équiper. Gérald a du pain rassis sur la planche pourrie.

Source: Twitter, Wikipédia, Banque des Territoires

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici