Boris Johnson dit changer l’accord sur le Brexit sous la menace d’un “blocus alimentaire” de l’UE

Boris Johnson/DR
Boris Johnson/DR

“Si nous n’acceptons pas les conditions de l’UE, l’UE utilisera une interprétation extrême du protocole de l’Irlande du Nord pour y imposer une frontière commerciale complète” entre la province et le reste du royaume, a justifié le Premier ministre britannique dans un texte publié par le Daily Telegraph.

Selon Boris Johnson, Bruxelles pourrait non seulement imposer des droits de douane sur les produits arrivant dans la province britannique depuis le reste du pays, mais carrément instaurer “un blocus” et empêcher “le transport de denrées alimentaires vers l’Irlande du Nord”.

“Je dois dire que nous n’avions jamais sérieusement envisagé que l’UE pourrait utiliser un traité, négocié en toute bonne foi, pour instaurer un blocus sur une partie du Royaume-Uni ou qu’ils menaceraient réellement de détruire notre intégrité économique et territoriale”, dénonce-t-il.

L’accord initial prévoyait que l’Irlande du Nord reste pendant quatre ans soumise à certaines dispositions européennes, notamment concernant le commerce. Mais le gouvernement britannique prévoit de reprendre unilatéralement des décisions commerciales, contrairement à ce qui avait été convenu.

La situation s’est alors envenimée, l’UE affirmant qu’elle allait poursuivre le Royaume-Uni s’il ne retirait pas ses modifications d’ici fin septembre. Vendredi soir, les dirigeants du Parlement européen ont menacé d’opposer leur veto à tout pacte commercial si Londres ne tenait pas ses promesses.

Furieuse que le Royaume-Uni s’évade de la prison dirigée par Bruxelles, l’UE usera de tous ses moyens pour le lui faire payer, et le contraindre à rester dans le même carcan.

Source: AFP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici