On sait pourquoi le rappeur Ademo a été interpellé à Paris. Et ce n’est pas joli-joli…

Ademo / Photo: Capture d'écran YouTube
Ademo / Photo: Capture d'écran YouTube

La garde à vue du rappeur Ademo, l’un des deux chanteurs du duo PNL, a été levée. Le musicien sera jugé en janvier 2021 pour usage de stupéfiants, outrage à agent et rébellion. Son comportement précédant son interpellation et pendant la garde à vue, était plus celui d’une racaille que d’un artiste, selon la police.

Interpellé samedi en fin d’après-midi dans le quartier parisien d’Alésia et placé dans la foulée en garde à vue, Ademo, Tarik Andrieu de son vrai nom, âgé de 33 ans, est reparti libre du commissariat du XIVe arrondissement dimanche après-midi. Il est s’est vu remettre une convocation pour passer devant le tribunal correctionnel en janvier 2021.

Sur des vidéos qui circulent sur les réseaux sociaux, on voit les policiers plaquer au sol et menotter le rappeur. L’intervention de plusieurs agents s’est révélée nécessaire pour maîtriser l’individu, très récalcitrant. L’un des policiers a pratiqué une prise par le cou sur l’interpellé.

Comme à l’accoutumée, l’interpellation en pleine rue a provoqué un petit attroupement, des badauds et passants ayant pris parti pour le rappeur, certains par un réflexe anti-flics, d’autres parce qu’ils ont reconnu le rappeur.

Car Ademo, Tarik Andrieu de son vrai nom, est une vedette du rap francophone. Originaire de la cité sensible des Tarterêts, à Corbeil-Essonnes, ce musulman d’origine corsico-algérienne et fils de braqueur, forme avec son frère Nabil le duo PNL.

Une source policière précise que les îlotiers ont aperçu Ademo “en train de rouler une +cigarette artisanale+” ressemblant à un joint de cannabis, l’a “interpellé verbalement” avant de procéder à un contrôle d’identité.

Le rappeur se serait montré “agressif verbalement” et aurait refusé de se soumettre au contrôle d’identité.

Vous avez de la chance d’être quatre, venez on a va à l’abri, je fais des sports de combat et je vous prends un par un comme des hommes!“, aurait-il dit aux policiers.

Les policiers ont donc décidé de procéder à son interpellation, lors de laquelle l’homme a résisté et insulté les fonctionnaires de police, comme semblent en témoigner les vidéos.

Une fois au commissariat, Ademo aurait à nouveau “provoqué un policier en lui proposant de se retrouver sur un ring pour un combat de boxe“, selon une source policière.

Ni le rappeur, ni ses avocats n’ont livré leur version des faits.

Source: AFP/ Twitter

VIDEO. Le rappeur Ademo du duo PNL interpellé pour usage de drogues et rébellion

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici