Un journaliste alerte! L’idéologie néo-marxiste infiltre le FBI avec “la théorie critique de la race”

Image d'illustration / Photo: Fotolia
Image d'illustration / Photo: Fotolia

C’est le journaliste et réalisateur de cinéma Christopher Rufo qui livre le scoop. Le FBI organise désormais pour ses agents des ateliers hebdomadaires sur l'”la théorie critique des races”, une débilité néo-marxiste sans nom qui justifie la subversion actuelle contre la civilisation occidentale.

SCOOP: Le @FBI organise désormais des ateliers hebdomadaires sur l’intersectionnalité“, écrit-il sur Twitter, avant de développer et d’expliquer le danger d’infiltration de l’idéologie néo-marxiste sous le prétexte de la “théorie critique de la race”.

Permettez-moi de le dire clairement“, écrit le journaliste: “la théorie critique de la race est une idéologie toxique, pseudo-scientifique et raciste qui s’empare de nos institutions publiques et qui sera utilisée comme arme contre le peuple américain.”

Et contre toutes les nations occidentales, peut-on ajouter, y compris la France où œuvrent déjà les “indigénistes” et autres idéologues, porte-paroles autoproclamés des minorités.

Il est temps de riposter“, écrit Christopher Rufo, qui annonce vouloir exercer son droit de citoyen à l’accès à l’information sur les institutions publiques. “Je dépose une demande de documents publics pour exposer le contenu, les formations et les matériels des programmes ‘d’intersectionnalité’ du FBI.

L’enjeu est de taille, car “le FBI a un pouvoir énorme et s’il est corrompu par une théorie raciale critique, il pourrait se retourner contre des ennemis politiques et saper notre république.

Le FBI est, aux États-Unis, le principal service fédéral de police judiciaire et un service de renseignement intérieur dont la juridiction recouvre plus de deux cents catégories de crimes fédéraux, faisant du FBI l’outil d’enquête majeur du gouvernement américain.

Le FBI compte au total environ 34 000 employés et possède presque 500 antennes aux États-Unis et dans les ambassades américaines à l’étranger. Ses attributions incluent l’anti-terrorisme, le contre-espionnage, le crime informatique et la médecine légale.

Christopher Rufo n’est pas prêt à laisser cette machine de guerre aux mains des néo-marxistes, ennemis de la nation. “Je me battrai contre la présence de la théorie critique de la race dans toutes les institutions publiques d’Amérique. Je m’attaquerai au FBI, au ministère de la justice, au ministère du trésor et aux laboratoires d’armes nucléaires.

Sur ce dernier point, le rédacteur en chef du City Journal, fait référence aux laboratoires Sandia, une agence de recherche financée par le gouvernement fédéral qui conçoit les armes nucléaires américaines, où des séances de “rééducation antiraciste” ont été imposées à tous les cadres masculins blancs.

Source: Twitter

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici