Le masque obligatoire, c’est pour les autres! BFMTV juge le masque “inutile” mais vous ordonne de le porter

Les journalistes macronistes de BFMTV/DR
Les journalistes macronistes de BFMTV/DR

Typique du petit état d’esprit macroniste de la chaîne, le directeur général de BFM, Marc-Olivier Fogiel, a avoué ce lundi s’affranchir du port des masques sur les plateaux de télévision, sous prétexte que personne ne serait tombé malade, ce qui ne l’empêche pas d’ordonner aux Français de le porter quand même.

Pour lui, il est “inutile, anxyogène et handicapant” d’imposer le port du masque sur les plateaux, si d’autres mesures barrières sont respectées. “Je ne vois pas pourquoi on aurait des masques pour donner un exemple, alors que les conditions sanitaires dans nos locaux sont extrêmement bien respectées”, a-t-il prétexté sur France Inter.

“Évidemment, il n’y a pas de mesure d’exception, les journalistes n’ont pas un statut particulier qui ferait qu’on ne porte pas un masque parce qu’on est journaliste. En revanche, on a pris toutes les mesures pour sanctuariser les choses”, a-t-il insisté, comme si le reste des lieux clos en France, dans lequel le port est imposé ne l’avait pas fait…

Malgré ce qu’il dit, en vérité les journalistes de télévision jouissent d’un privilège, et s’affranchissent des règles sanitaires qu’ils martèlent à la population, comme essayent de s’y soustraire les hommes politiques, ce qui donne un indice sur ce à quoi veut s’apparenter la chaîne incestueuse avec le pouvoir.

Fogiel justifie le fait de déroger à cette règle, sous prétexte que “cela fait maintenant plusieurs mois qu’on est confrontés à cette crise et pas une personne n’est tombée malade sur nos plateaux.” Une excuse qui n’est valable que sur les plateaux-télé, pas pour vous, hein… Une fois de plus, la chaîne affiche n’avoir aucune déontologie et n’en a toujours pas honte.

Source: AFP

1 COMMENTAIRE

  1. C’est normal, il n’y a pas eu de malade, mais il faut, le masque obligatoire, sur les plateaux télé, pour être sur qu’il y en aura aucun.
    C’est aussi simple que la blague de la girafe et des drapeaux
    Un médecin se promène dans le jardin de l’asile. Il aborde un patient qui plante des petits drapeaux jaunes et noirs. Il lui demande :
    – Qu’est-ce que vous faites ?
    – Vous voyez bien: Je plante des drapeaux jaunes et noirs.
    – Mais pourquoi ?
    – Pour faire fuir les girafes.
    Le docteur répond:
    – Mais il n’y a pas de girafes par ici.
    Le fou répond:
    – Eh bien vous voyez, ça marche !

    A votre santé !

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici