Qui a jeté des stocks de nourriture dans la forêt? L’auteur ayant été identifié par la police, vous allez être surpris !

Photos: Facebook

Des centaines de boîtes de tapenade, mais aussi des briques de boisson et des champignons sous emballage, avaient été découverts dimanche dernier dans la forêt de Mormal-Cambrésis, dans le Nord. Depuis, d’autres “décharges sauvages” du même type avaient été recensées dans la région.

Les produits étant principalement issus des marques Carrefour et Leclerc, ce sont d’abord ces deux enseignes qui ont été soupçonnées de s’être indélicatement débarrassées de leurs surplus périmés en suscitant des commentaires de colère contre la grande distribution.

Mais les codes-barres ont parlé et les enquêteurs ont pu remonter le parcours des déchets, jusqu’à un homme habitant la région de Valenciennes et travaillant pour une association.

Les produits venaient en fait d’un grossiste qui les avait remis à une association distribuant les invendus à des personnes dans le besoin, comme l’y oblige la loi. Mais les produits étaient périmés et l’association ne pouvait pas les donner.

Un membre de l’association a donc été chargé de les remettre à une ferme pour nourrir les animaux, mais selon ses aveux il n’aurait pas réussi à trouver le lieu de livraison, et aurait donc décidé d’abandonner les produits alimentaires.

Aux dires de cet homme, âgé d’une quarantaine d’années, il s’agirait d’une “initiative personnelle“. Il sera poursuivi à l’issue de l’enquête et risque une contravention de 5e classe, “la plus sévèrement sanctionnée” selon la procureure Cécile Gressier, puisque pouvant atteindre 1500 euros.

Source: La Voix du Nord, France 3

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici