Le coup d’État au Mali a-t-il été organisé en Russie? Voici les indices inquiétants

Des insurgés du coup d'Etat au Mali/DR
Des insurgés du coup d'Etat au Mali/DR

Les leaders du coup d’État au Mali ont séjourné depuis janvier 2020 en Russie dans le cadre d’une formation militaire sponsorisée par l’armée russe, selon des sources au sein de l’armée malienne. Ils sont retournés au Mali quelques jours avant de renverser le Président.

Mardi, les rebelles ont pris le contrôle de la plus grande base militaire du Mali, à Kati, à proximité de la capitale, Bamako, avant de s’emparer de la résidence officielle du président Ibrahim Boubacar Keita et le forçant à démissionner de son poste.

Même si la junte militaire mise en place est présidée par le colonel Assimi Goïta, l’ancien chef très respecté des forces spéciales maliennes, le coup d’État était mené par Malick Diaw et Sadio Camara, deux colonels de l’armée qui occupent des postes de haut niveau sur la base militaire de Kati, des amis très proches.

Malick Diaw, le commandant adjoint de la base de Kati, est l’organisateur matériel du putsch, tandis que Sadio Camara, l’ancien chef de l’Académie militaire du Mali, est considéré comme l’âme et l’éminence grise de la révolte.

Selon les sources de l’armée malienne, les deux officiers ont quitté Bamako pour Moscou en janvier 2020 afin de suivre un entraînement militaire sponsorisé par les forces armées russes. Ils sont revenus tous les deux un peu plus d’une semaine avant le coup d’État.

Un certain nombre d’officiers supérieurs estiment que  Diaw et Camara ont mis à profit leur séjour à Moscou pour planifier le coup d’État depuis la Russie et que les deux hommes ont fomenté le complot depuis l’étranger.

Les rumeurs d’un coup d’État avaient commencé à se répandre dans l’armée au début du mois d’août, avant même que les deux colonels ne rentrent chez eux.

Ces deux hommes ont passé un long moment en Russie et quelques jours après leur retour, ils ont exécuté un coup d’État facilement et avec succès“, a déclaré au Daily Beast un officier malien non-putschiste. “Cela veut dire qu’ils ont travaillé longtemps sur cette affaire“, a-t-il ajouté. “Un coup de cette nature n’est pas quelque chose que l’on planifie en quelques jours

Il n’y a pas de preuve de l’implication de la Russie, qui est intervenue dans l’élection d’un certain nombre de dirigeants africains ces dernières années, mais certains responsables militaires n’excluent pas son soutien direct, surtout dans le domaine des communications.

La Russie a la réputation de vouloir poser un pied en Afrique dans la mesure ou les Occidentaux affaiblis s’en retirent.

Source: Reuters/ BBC/ The Daily Beast/ Afriksoir

2 Commentaires

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici