Pour le principal expert suédois du coronavirus, le seul port du masque pourrait être très dangereux

Image d'illustration / Photo: Pexels
Image d'illustration / Photo: Pexels

Le principal expert suédois en maladies infectieuses s’est opposé à la recommandation des masques faciaux pour la population générale, arguant qu’il est “très dangereux” si les gens croient que les masques seuls arrêteront la propagation du nouveau coronavirus.

Anders Tegnell, épidémiologiste en chef de l’Agence suédoise de la santé publique, a exprimé à plusieurs reprises son scepticisme quant au fait que les masques faciaux puissent contrôler les épidémies de virus, a rapporté le Financial Times.

Il est très dangereux de croire que les masques faciaux vont changer la donne en ce qui concerne la Covid-19“, a déclaré Anders Tegnell, l’homme qui a géré la crise de l’épidémie en Suède.

Il a fait remarquer que les pays où le port du masque est très répandu, comme la Belgique et l’Espagne, connaissent une augmentation des taux de virus.

Les masques faciaux peuvent être un complément à d’autres mesures lorsque d’autres choses sont en place en toute sécurité“, a-t-il déclaré. “Mais commencer par porter un masque facial et penser ensuite que vous pouvez vous entasser dans les bus ou les centres commerciaux, c’est certainement une erreur“.

Il a complètement écarté la perspective de porter des masques le mois dernier, en disant: “Avec la diminution très rapide du nombre de personnes atteintes, nous ne voyons pas l’intérêt de porter un masque en Suède, même pas dans les transports publics“.

Anders Tegnell a fait valoir que les preuves de l’efficacité de l’utilisation des masques faciaux étaient “étonnamment faibles“.

Je suis surpris que nous n’ayons pas plus d’études montrant l’effet réel des masques“, a-t-il déclaré.

L’expert suédois en maladies infectieuses a dû faire face à un retour de bâton après le refus controversé du pays d’instaurer le confinement selon le modèle préconisé par l’Organisation mondiale de la santé.

La Suède a enregistré à peine 85 000 cas de coronavirus, dont plus de 5800 décès pour une population de 10 millions d’habitants, selon les derniers chiffres de l’université Johns Hopkins.

Source: Times

7 Commentaires

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici