Le terrorisme écolo a encore frappé! Greenpeace investit une plateforme pétrolière

Image d'illustration / Photo: Capture d'écran YouTube
Image d'illustration / Photo: Capture d'écran YouTube

Quatre activistes de l’organisation écologiste radicale Greenpeace ont investi une plate-forme pétrolière du groupe français Total en mer du Nord pour réclamer l’arrêt de l’exploration pétrolière et gazière dans les eaux territoriales danoises.

Pour rejoindre cette plate-forme, située à 210 kilomètres à l’ouest des côtes danoises, les activistes écolos ont dû nager 500 mètres, afin de déjouer le périmètre de sécurité interdit aux embarcations.

Le Danemark, l’un des pays les plus soumis à la théorie gretathunbergienne du réchauffement climatique, s’est fixé des objectifs de réduction des émissions parmi les plus ambitieux du monde. Mais cela n’est pas suffisant aux écolos dingos qui ne s’attaquent jamais aux véritables pollueurs de la planète, comme l’Inde ou la Chine avec leurs émissions de carbone, voire les pays sous-développés déversant des millions de tonnes de déchets plastiques dans les océans.

Le gouvernement danois a été pris pour cible par ces terroristes car il est actuellement en train d’évaluer s’il va ou non autoriser des activités d’exploration d’hydrocarbures ayant fait l’objet d’un appel d’offres antérieur.

Nous occupons pacifiquement la plate-forme Dan Bravo aujourd’hui pour prévenir nos dirigeants que, s’ils ne sont pas assez courageux pour interdire les explorations de pétrole et de gaz au Danemark, ils ne seront jamais les précurseurs écologistes qu’ils disent être“, a déclaré le communiqué des écolos.

Actuellement, l’exploitation pétrolière danoise en mer du Nord est prévue jusqu’en 2050, date à laquelle le pays souhaite d’atteindre la “neutralité carbone”, ce qui signifie l’arrêt net de la production avec le choix de se priver de cette source d’énergie.

Les terroristes écolos veulent empêcher l’attribution de nouvelles licences d’exploration, qui pourraient aboutir à la découverte de nouveaux gisements, ce qui pourrait prolonger la production pétrolière au-delà de cette date.

Source: Reuters/ Greenpeace DK/ Twitter

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici