Quatre épouses, 46 enfants… combien d’allocations?

Photo: DR

Dans son édition d’hier, le Journal du Dimanche publiait un fort intéressant article sur les mesures prises en France pour lutter contre la polygamie au sein des populations issues de l’immigration en provenance de pays où cette tradition persiste. Les chiffres cités sont ahurissants.

L’article s’attarde sur la cas d’une de ces “familles” confrontée à “la règle de la République : la nécessité de rompre avec la polygamie pour obtenir un renouvellement des titres de séjour“. Le père, curieusement rebaptisé “Adama” par les journalistes qui n’ont pas le droit de citer son vrai nom, s’enorgueillit d’avoir quatre femmes et 46 enfants.

L’hebdomadaire raconte “la fierté du mari“, mais aussi “les disputes des coépouses, la fatigue des enfants. Les réveils à pas d’heure pour prendre une douche avant l’école. Le ballon d’eau chaude toujours vide. La queue devant la porte des WC. Les repas pris chacun son tour. Les devoirs faits dans la cage d’escalier. Les lits partagés. Le bruit permanent. L’absence d’intimité”.

On y apprend aussi certaines informations qui ont de quoi susciter notre colère de contribuables. Au détour d’une phrase, on découvre par exemple que ce pseudo-Adama travaillait à l’origine comme agent d’entretien, mais qu’il a “cessé de travailler quand le montant des allocations familiales est devenu suffisant pour nourrir son monde“…

Voilà de quoi se poser des questions… et le journaliste y répond en citant les chiffres officiels: “La Caisse d’allocations familiales verse 441,48 € par mois pour quatre enfants de moins de 20 ans, plus 158,78 € pour chaque enfant supplémentaire. Soit 1394 € pour 10 enfants, 2981 € pour 20 enfants, 4569 € pour 30 enfants, 6157 € pour 40 enfants”.

Sans compter de très probables aides au logement, le coût des 12 ans d’école, obligatoire mais “gratuite” pour ces 46 élèves, les primes de rentrée, et les innombrables possibilités de recevoir encore et toujours plus d’argent des contribuables…

FL24 vous épargne la peine de faire le calcul: d’après ce barème, notre ami Adama touche au minimum, rien qu’en allocations familiales, 7110,24 euros par mois, soit 85 322,88 euros par an. En récompense de quoi? De la rude tache “d’honorer” ses 4 épouses et de les mettre enceintes quasiment en permanence.

Mais il y a un autre calcul que nous vous laissons faire vous-mêmes: 85 322,88 euros, ça représente combien d’années de vos propres impôts?

Source: JDD

3 Commentaires

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici