Disney diffuse un dessin animé pour les enfants de 7 ans avec un personnage principal bisexuel

Luz à Osville / Photo: Disney TV
Luz à Osville / Photo: Disney TV

Pour la première fois, Disney, autrefois une entreprise de cinéma familial, parfois jugée conservatrice, s’inscrit désormais dans la déferlante de l’idéologie LGBT imposée dans les médias. Il propose pour la première fois un personnage principal bisexuel dans un dessin animé pour enfants.

Luz à Osville (The Owl House, en anglais) est une série d’animation américaine fantastique créée par Dana Terrace et produite par Disney Television Animation. La série est diffusée depuis le 10 janvier 2020 sur Disney Channel.

Luz Noceda, l’héroïne âgée de 14 ans, pleine d’assurance, tombe accidentellement sur un portail permettant d’accéder à un nouveau monde magique où elle se liera d’amitié avec une sorcière rebelle, Eda, et un guerrier adorable, King. Bien qu’elle ne possède pas de capacités magiques, Luz poursuit son rêve de devenir une sorcière en servant Eda comme apprentie au Manoir de la Chouette et trouve finalement une nouvelle famille.

Luz a déjà montré son intérêt pour les garçons, mais dans les deux derniers épisodes, elle éprouve une attirance pour un personnage féminin récurrent, Amity.

Les films de Disney ont déjà montré des personnages LGBT auparavant, mais c’est la première que le personnage principal est bisexuel dans un de ses dessins animés pour enfants, destinés au tout jeune public à partir de 7 ans.

L’introduction d’un personnage bisexuel dans un dessin animé pour les tout petits est perçu comme un acte militant par la créatrice de la série, Dana Terrace, qui affirme avoir brisé sur ce point la résistance de Disney, le producteur.

Je suis bi!“, a-t-elle tweeté, affirmant que les cadres de Disney (sans précision) lui ont initialement interdit de montrer “toute forme de relation bi ou gay sur la chaîne“.

Heureusement, mon obstination a porté ses fruits et je suis maintenant TRÈS soutenue par les dirigeants actuels de Disney“, a-t-elle déclaré, louant également “l’étonnement” de l’équipe de la série pour avoir réalisé des épisodes “limite”.

La représentativité, ça compte“, a-t-elle tweeté en disant à ses fans “soyez homos, faites de la sorcellerie“.

GLAAD, la puissante organisation principale du lobby LGBT aux États-Unis, a déclaré qu’elle était “enthousiasmée” par la “narration inclusive des LGBTQ” qui, selon elle, dépeint “un monde inclusif, juste, précis et adapté à l’âge des gens grâce à la représentation de ses personnages“. En décrypté, elle applaudit que les enfants soient influencés par la propagande LGBT dès leur plus jeune âge.

Dana Terrace a dit qu’elle avait toujours été “très claire sur son intention de mettre des enfants queer dans un rôle principal“. “Je suis une très mauvaise menteuse, alors se faufiler aurait été difficile, haha“, a tweeté la créatrice.

Source: Variety/ Twitter/ Disney Channel

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici