Espionnage chinois: la CNIL enquête enfin sur l’application TikTok

Image d'illustration / Photo: Fotolia
Image d'illustration / Photo: Fotolia

Aux États-Unis, L’application de partage de vidéos TikTok, très en vogue chez les jeunes, est dans le viseur de parlementaires américains et de Donald Trump lui-même, qui voient en elle une menace pour la sécurité nationale. La France semble enfin décidée à s’en préoccuper.

Les autorités américaines s’inquiètent notamment de la protection des données des utilisateurs. Début août, Donald Trump a donné 45 jours à TikTok pour vendre ses activités aux États-Unis sous peine de les interdire à compter du 15 septembre.

En France, la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL), chargée de veiller à la protection des données personnelles, a annoncé mardi une enquête préliminaire sur l’application chinoise après la réception d’une plainte.

Une plainte a été reçue au mois de mai à l’encontre de TikTok. Cette plainte est en cours d’instruction”, a déclaré un porte-parole de la CNIL, qui a néanmoins refusé de donner plus de détails quant à la nature précise de la plainte ni sur l’identité du plaignant.

En juin, le Comité Européen de la Protection des Données (EDPB) avait  déjà annoncé examiner les activités de TikTok au sein de l’UE, après avoir été saisi par un député européen préoccupé par son système de collecte de données et par les risques en termes de sécurité et de respect de la vie privée.

De son côté, TikTok soutient avoir “pour priorité d’assurer la protection de la vie privée de nos utilisateurs ainsi que leur sécurité. Nous avons été informés de l’enquête de la CNIL et nous coopérons pleinement avec elle.

Source: Reuters

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici