Cinq policiers blessés dans une course-poursuite de dingue derrière deux cambrioleurs marocains

Image d'illustration / Photo: shutterstock
Image d'illustration / Photo: shutterstock

C’est à la suite d’une course-poursuite digne d’un jeu vidéo que deux cambrioleurs marocains ont été arrêtés mardi dernier. Pas moins de cinq membres des forces de l’ordre ont été blessés, dans des circonstances spectaculaires.

L’affaire a commencé mardi vers 18h20 à Veneux-les-Sablons, en Seine-et-Marne. La police est intervenue après avoir été informée que deux individus avaient tenté de pénétrer par effraction dans un pavillon. Des témoins avaient alors réussi à les mettre en fuite.

Les deux malfaiteurs ont été repérés non loin de là, au volant d’une Peugeot 406. Une course-poursuite a alors commencé dans les rues de Veneux, et s’est déroulée pendant pas moins de 25 minutes.

Les fuyards ont ensuite rejoint la RD 606 et traversé à grande vitesse le village de Thomery, manquant de renverser une personne âgée. Là, ils ont explosé un pneu et une jante contre un trottoir, mais la folle poursuite a continué.

Les policiers de Moret, rejoints par des collègues des commissariats de Fontainebleau et de Montereau et deux motards de Melun, les ont suivis sans parvenir à les arrêter. Chaque fois qu’ils tentaient de le faire, le conducteur de la 406 a pris des risques fous et fait des embardées pour les renverser.

Leur voiture a fini par percuter la grande grille de fer du château d’Avon. Le conducteur a aussitôt pris la fuite, mais son complice a foncé violemment sur les policiers et enchaîné coups de poing, coups de pied et coups de tête.

Un policier de Moret a été blessé au tibia, un autre souffre d’une entorse du poignet et d’une dermabrasion des mains et des bras. Un collègue de Fontainebleau a une plaie ouverte au front.

D’autres policiers de Montereau et les motards prirent en chasse le conducteur, qui s’est enfui en sautant les barrières et les clôtures de plusieurs propriétés, avant de se cacher dans le hall d’une résidence. Découvert par les policiers, il s’est enfui de plus belle, escaladant un portail aux pointes tranchantes.

Un adjoint de sécurité de Montereau a attrapé le pied du fuyard, mais l’individu l’a déséquilibré, et le policier s’est transpercé la main sur une pointe du portail. L’un de ses collègues s’est déchiré les abdominaux en sautant du portail. Au final, ce sont les deux motards qui ont interpellé le Marocain.

Sans-abri, les deux malfaiteurs sont déjà connus pour des faits de vol par effraction et font également l’objet d’obligations de quitter le territoire français (OQTF), puis d’injonctions de quitter le territoire français (IQTF). L’un d’eux a neuf alias pour son identité.

La police a trouvé de nombreuses montres dans leur véhicule, ainsi que des vêtements et chaussures de différentes pointures. Sans surprise, les deux individus affirment que ces objets leur appartiennent.

La direction du château a déposé plainte au nom du ministère de la Culture: la grille du château, datant de Napoléon 1er, a en effet été dessoudée de 20 centimètres. Les propriétaires du pavillon qui a failli être cambriolé et les cinq policiers blessés ont également déposé plainte.

Les deux Marocains seront jugés lundi à 14 heures à Fontainebleau pour tentative de vol par effraction en réunion, refus d’obtempérer, mise en danger de la vie d’autrui, rébellion, conduite sans permis, violences sur personnes dépositaires de l’autorité publique et dégradation d’un lieu culturel.

Source: Le Parisien

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici