Faible face à Erdogan, Macron renforce enfin la présence militaire française en Méditerranée

Macron et Erdogan/DR
Macron et Erdogan/DR

Il aura fallu attendre la reprise des pillages d’hydrocarbures par Erdogan, pour que Macron annonce finalement mercredi 12 août, un renforcement des forces militaires françaises en Méditerranée orientale pour soutenir la Grèce laissée seule par l’Union européenne indifférente devant les agressions de la Turquie.

Cependant, toujours prisonnier de sa faiblesse, Macron “a souligné la nécessité d’une plus grande concertation entre la Grèce et la Turquie et a salué à cet égard l’initiative de la médiation engagée par l’Allemagne”, précise la présidence, comme si la Grèce devait négocier avec son voisin qui la menace et qui pille ses richesses.

La Turquie tient à faire main basse sur de vastes gisements gaziers en Méditerranée orientale, dans les eaux territoriales appartenant aux Grecs. Lundi, le navire turc de pillage d’hydrocarbures, a repris ses malfaisantes activités, escorté par des navires militaires, dans le sud-est de la mer Égée.

La marine grecque est également présente dans la zone pour “surveiller” les activités turques, selon Athènes. Le Premier ministre grec, Kyriakos Mitsotakis, a rappelé mercredi que la Grèce ne chercherait pas à aggraver la tension, tout en prévenant “qu’aucune provocation ne resterait sans réponse”.

Cela fait deux mois qu’un navire français a été menacé à plusieurs reprises par une frégate turque, et Macron n’a fait que pleurnicher, ce qui a encouragé la Turquie à aller encore plus  loin dans ses hostilités envers l’Occident, en déployant 18 navires de guerre pour intimider la Grèce. Macron se bouge enfin, mieux vaut tard que jamais.

Source: AFP

3 Commentaires

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici