Ça recommence! Des “gens du voyage” squattent un stade dans le Lot

Photo: DR

FL24 vous a permis de suivre le pénible feuilleton de l’occupation sauvage du parking-relais du parc des expositions de Perpignan par des dizaines de caravanes de “gens du voyage”. À peine cette affaire terminée, une nouvelle vient de débuter.

C’est cette fois à Catus, dans le Lot, en région Occitanie, qu’une file de caravanes a envahi le terrain de foot du Lac Vert, dimanche en début d’après-midi. Selon un rituel désormais bien connu, les envahisseurs ont coupé les chaînes des barrières censées empêcher l’entrée des véhicules sur le stade.

Comme à leur habitude, les “gens du voyage” ont posé des câbles et des tuyaux pour pirater les branchements d’eau et d’électricité, afin d’assurer l’approvisionnement de leur campement sauvage sans payer un centime. Leurs caravanes et leurs voitures ont été soigneusement rangées de façon à “optimiser l’espace“.

Le maire de Catus, Olivier Liard, en a été informé et s’est immédiatement rendu sur les lieux, accompagné de la gendarmerie, pour tenter de débloquer la situation et de faire déguerpir ces squatteurs indélicats.

Je leur ai indiqué l’existence d’une aire pour les gens du voyage, gérée par le Grand Cahors à Fontanes et leur ai ordonné de quitter les lieux. Les formalités administratives d’expulsion ont été faites auprès de la préfecture, mais ils savent très bien que cela va prendre du temps“, a-t-il déclaré.

Les fauteurs de troubles sont en effet bien informés quant à l’impunité que leur confère la proverbiale lenteur bureaucratique de l’administration française, et en profitent au maximum.

On peut se douter qu’ils seront finalement expulsés mais, en attendant, les entraînements du club de foot local sont rendus impossibles et reportés à des jours meilleurs.

Source: Midi Libre

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici