Pillée par la Turquie, la Grèce demande un sommet d’urgence de l’UE

Le navire turc de recherche d'hydrocarbures Oruç Reis escorté par une frégate

La Turquie ayant repris sa prospection illégale d’hydrocarbures dans les eaux grecques, la Grèce appelle à un sommet d’urgence de l’Union européenne sur les agressions turques. Faible et peureuse, l’UE continue de rester passive, abandonnant la Grèce, seule face à l’impérialisme turc.

Lundi 10 août, un navire sismique turc, l’Oruç Reis, a repris ses recherches d’hydrocarbures dans une zone située au large de la ville turque d’Antalya, entre les îles de Crète, dans le sud de la Grèce, et de Chypre, l’île grecque dont l’armée turque occupe illégalement un tiers du territoire depuis des décennies.

Ces opérations officielles de pillage se font toujours sous bonne escorte, cinq navires de guerre turcs accompagnent ainsi l’Oruç Reis, selon le ministère turc de la Défense, qui a publié des photos de la flotte.

Après quelques jours de suspension, Erdogan avait annoncé vendredi 7 août la reprise du pillage en Méditerranée orientale, pour punir la signature d’un accord maritime entre la Grèce et l’Égypte qui a provoqué la colère d’Erdogan.

Encouragée par la lâcheté des dirigeants européens, la Turquie continue ses agressions contre son faible voisin, menaçant d’envahir plusieurs de ses îles.

Source: AFP

4 Commentaires

  1. […] Devant l’ampleur de la menace que continue de faire peser la Turquie sur ses voisins grecs et chypriotes, la France a déployé le renfort de deux navires et deux chasseurs à Chypre, entraînant la colère d’Ankara qui accuse la France d’augmenter les tensions dont la Turquie est pourtant à l’origine à travers ses opérations de pillages chez ses voisins. […]

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici