La Slovaquie expulse trois diplomates russes qu’elle accuse d’avoir aidé un tueur envoyé par Moscou

Vladimir Poutine/DR
Vladimir Poutine/DR

Lundi 10 août, Juraj Tomaga, chef du service de presse du ministère des Affaires étrangères de Slovaquie a confirmé l’expulsion de “trois employés de l’ambassade de la Fédération de Russie en Slovaquie”. Ils seraient impliqués dans l’assassinat d’un ancien chef du contre-espionnage géorgien à Berlin l’année dernière.

Le responsable slovaque a également déclaré qu’un visa délivré par le consulat slovaque à Saint-Pétersbourg avait été “détourné et qu’un crime grave avait été commis sur le territoire d’un autre État membre de l’OTAN et de l’UE”. Le ministère russe des Affaires étrangères, a promis que Moscou réagirait aux expulsions “de manière similaire”.

Selon le quotidien Dennik N, le consulat slovaque à Saint-Pétersbourg avait délivré l’année dernière des visas autorisant l’entrée dans l’Union européenne d’un Russe soupçonné plus tard d’avoir tué Zelimkhan Khangoshvili, un Tchétchène et ancien chef du contre-espionnage géorgien, qui vivait sous un faux nom à Berlin.

La police allemande a arrêté un suspect peu de temps après la fusillade et les procureurs ont accusé la Russie d’avoir ordonné le meurtre. Selon le site d’investigation Bellingcat, le suspect, Vadim Krasikov, est un tueur à gages qui a grandi au Kazakhstan du temps de l’Union soviétique avant de déménager en Sibérie.

Le journal allemand Der Spiegel, avait déjà révélé l’implication du GRU, les services de renseignements militaires russes dans cet assassinat, notamment dans l’obtention du passeport de l’assassin vraisemblablement envoyé par le Kremlin.

Source: AFP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici