La “rave” illégale rassemble 10 000 personnes… et la police a peur

Image d'illustration / Photo: DR
Image d'illustration / Photo: DR

Entre 5000 et 7000 fanatiques de raves occupent toujours, ce matin, un terrain agricole du Parc national des Cévennes. Ils étaient 10 000 samedi soir. Au programme: alcool, drogue, musique techno et piétinement de la nature sur plusieurs hectares.

Le tout sans masques, sans gel, sans la moindre distance de sécurité, sans autorisation administrative, sans l’accord des paysans locaux: 100% hors-la-loi. Bien entendu, rien n’a été fait pour étouffer ce rassemblement dans l’œuf. L’État, terrorisé à l’idée de bousculer des mangeurs de soja sous LSD, a regardé sans rien faire, et tente maintenant piteusement de recoller les morceaux.

La Préfecture a déclaré: “Deux escadrons de la gendarmerie mobile, soit 120 hommes, ainsi que 50 gendarmes départementaux se relaient sur place pour surveiller le site et éviter que les véhicules ne repartent pour des questions sanitaires, liées au risque de propagation de la Covid-19, et aussi à la sécurité routièreBeaucoup de personnes ne sont pas en état de conduire.”

Autrement dit: la présence de la police sert à empêcher les 10 000 pauvres petits jeunes au bord de l’overdose d’aller s’empaler au volant sur un platane. Comme si cette rave, totalement illégale, devait être protégée par le ministère de l’Intérieur et sponsorisée par la Sécurité Routière!

“Les Lozériens ont été très sérieux avec la Covid, ils ont respecté les gestes barrières et cette arrivée massive de gens qui ne respectent rien les a profondément choqués”, a ajouté la Préfecture. On se demande pourquoi les forces de l’ordre n’ont pas été choquées au point de réagir à temps contre cette invasion de toxicomanes gesticulants et hautement polluants.

Qu’on n’aille pas s’étonner, alors, si la colère monte chez ceux qui s’obligent, par respect de la loi, à porter docilement des masques… Nous sommes tous des paysans lozériens et la Macronie est une rave.

Source: Le Figaro

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici