Victimisation en marche: après “Justice pour Adama”, voici “Justice pour Mohamed”

Image d'illustration / Photo: Twitter
Image d'illustration / Photo: Twitter

Est-ce le début d’une nouvelle litanie de manifestations pseudo-antiracistes et de slogans culpabilisants? Probablement inspiré par le succès médiatique de l’activisme de la famille Traoré et de ses soutiens, un comité “Justice pour Mohamed” a défilé hier à Béziers, dans l’Hérault.

Ils se rassemblent autour du cas de Mohamed Helmi Gabsi, mort le 8 avril 2020 peu après son interpellation par la police municipale, en plein couvre-feu, pendant la période de confinement qui nous a été imposée par le gouvernement macroniste.

Le défilé est parti de l’angle de l’avenue du 22-Août et de la rue Berlioz, l’endroit où a été interpellé Mohamed. L’objectif avoué de la famille, des amis et des soutiens de Mohamed Helmi Gabsi est de faire pression “jusqu’à ce que l’affaire démarre“, selon un membre du comité du nom d’Omar Khatari.

On est là aujourd’hui pour que sa mémoire reste vivante. Nous voulons informer la population et montrer notre indignation“, a-t-il affirmé. Le président de la section biterroise de SOS Racisme, Meddy Nedir, a, lui, annoncé: “Nous serons là tous les 8 du mois en attendant les compléments de l’autopsie, la mise en examen et la suspension des policiers municipaux liés à la mort de Mohamed“.

À ce jour, aucune mise en examen n’a été prononcée dans cette affaire.  Une minute de silence a été observée en mémoire des victimes de l’explosion de Beyrouth, avant que le comité ne démarre son défilé.

Source: Midi Libre

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici