Stopper l’immigration à travers la Manche? Les Français demandent aux Britanniques 33 millions d’euros

Image d'illustration Photo: Préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord
Image d'illustration Photo: Préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord

Selon le ministère britannique de l’Intérieur, le gouvernement français demande au Royaume-Uni une contribution de 30 millions de livres (33,2 millions d’euros) pour financer les contrôles le long de la Manche. L’enjeu est d’intercepter les immigrés illégaux qui traversent la Manche à bord de diverses embarcations.

Les deux gouvernements n’ont pas fait de commentaires à ce sujet.  “Il y aura des discussions cette semaine entre la France et le Royaume-Uni afin de poursuivre le renforcement de la coopération bilatérale pour lutter contre les traversées illégales de la Manche”, a déclaré un porte-parole du ministère français de l’Intérieur.

En effet, l’immigration sauvage vers l’Angleterre au départ des côtes françaises bat les records. Mettant à profit une météo et des conditions de mer favorables, plusieurs centaines de clandestins ont franchi ces derniers jours la Manche à bord de petites embarcations.

Selon des médias britanniques, plus de 200 immigrés ont ainsi débarqué sur les plages de l’Angleterre au cours de la seule journée de jeudi, et il faut en ajouter 130 environ le lendemain.

Selon le décompte officieux de la BBC, quelque 4000 migrants ont traversé la Manche depuis le début de l’année, à bord de 300 embarcations.

Les Britanniques sont inquiets par ces chiffres et certains estiment que la France laisse faire, voire encourage ces traversés. On cite l’exemple d’une embarcation clandestine escortée la semaine dernière par les bâtiments de la Marine française.

Les Français doivent empêcher ces migrants clandestins de se mettre à l’eau”, a estimé Chris Philp, sous-secrétaire d’État britannique chargé de la politique migratoire, dans une tribune diffusée vendredi soir par le Daily Telegraph.

La ministre britannique de l’Intérieur, Priti Patel, a demandé l’aide du ministère de la Défense pour prêter main forte aux douaniers qui opèrent dans le Pas de Calais.

Un ancien du corps britannique de l’infanterie de marine, Dan O’Mahoney, a été nommé dimanche au poste nouvellement créé de commandant chargé de la menace que représentent les clandestins dans la Manche.

Source: Reuters/ Sunday Telegraph

Le Royaume-Uni charge un ancien de la Royal Marine de rendre “impraticable” l’immigration clandestine

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici