“Ne donnez pas l’argent à l’Etat” l’appel au secours des Libanais plongés dans le chaos

Un manifestant brandit le drapeau libanais au milieu des flammes/DR
Un manifestant brandit le drapeau libanais au milieu des flammes/DR

“Vous êtes notre seul espoir”, “Ne donnez pas l’argent au gouvernement libanais”, “Aidez-nous” a lancé la foule désespérée qui accueillait le président français, jeudi dernier à Beyrouth. Les Libanais demandent aux pays solidaires de ne pas accorder l’aide internationale à l’Etat en faillite en raison de sa corruption.

“Nous n’avons pas un État, nous avons une bande de criminels et de voleurs, lance la Libanaise Rasha Talhouk sur Twitter. “Ne leur donnez pas la chance de nous tuer à nouveau, ne les aidez pas, s’il vous plaît”, ajoute-t-elle en s’adressant à l’ONU.

“Je suis rempli de joie quand je vois des pays s’empresser pour aider les Libanais, mais en même temps j’ai honte quand je constate que le gouvernement ne fait rien pour aider son propre peuple”, déplore un chef d’entreprise.

La population libanaise endeuillée par la gigantesque double explosion du port de Beyrouth, pointe les responsabilités sur la négligence et l’inaction des autorités à l’origine du drame. Précipités dans le gouffre par l’Etat qui a refusé de payer sa dette, entraînant la ruine du pays, les Libanais appellent à une révolution.

Devant la corruption massive qui règne au Liban, l’Australie a indiqué que son aide de 2 millions de dollars sera donné aux “partenaires de confiance, notamment l’Agence des Nations unies pour l’agriculture et l’alimentation, ainsi que la Croix-Rouge”.

Source: Radio Canada

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici