Les maires de plus en plus attaqués! Plus de 230 ont été agressés physiquement depuis le début de l’année

Image d'illustration/Orange Mécanique
Image d'illustration/Orange Mécanique

Depuis janvier, 233 maires ou adjoints ont été agressés physiquement, selon les chiffres du ministère de l’Intérieur révélés ce dimanche par le JDD. L’an passé, on en dénombrait que 198 à la même époque. Autrement dit: les élus municipaux sont de plus en plus la cible agressés, une violence en constante augmentation.

En effet l’année dernière les attaques physiques étaient déjà en augmentation: 383 sur l’année 2019 contre 361 en 2018. Le phénomène est particulièrement actuel, récemment des maires ont été attaqués dans des conditions similaires par des voyous qui viennent troubler la tranquillité du voisinage et qui n’ont pas peur de s’attaquer aux élus.

Fin juillet, le maire de Miribel-les-Echelles (Isère), celui de Saint-Philippe-d’Aiguille (Gironde) mardi dernier, et l’édile de Croisilles (Pas-de-Calais) a été agressé vendredi soir.

“Au-delà de la compassion, le gouvernement doit passer aux actes s’il veut vraiment les protéger”, a averti dans le JDD l’Association des maires de France. Philippe Laurent, le secrétaire général, explique que le principal problème provient de “la réponse pénale qui n’est pas assez rapide. Ça donne un sentiment d’impunité”.

De fait, le procès dans le cadre de l’enquête sur la mort de Jean-Mathieu Michel, maire de Signes (Var), n’a toujours pas eu lieu, un an après. L’élu de 76 ans avait été renversé par un fourgon qui venait de déposer illégalement des gravats.

Source: Le Figaro, Le Journal Du Dimanche

2 Commentaires

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici