DINGUE! La NASA va combattre le racisme et promouvoir la diversité dans l’espace

Image d'illustration / Photo: NASA
Image d'illustration / Photo: NASA

Le politiquement correct a désormais conquis à l’espace, où la NASA affirme que les planètes, les galaxies et les autres corps célestes ne seront plus désignés par des surnoms “offensants”. L’antiracisme est une maladie mentale.

Dans un communiqué de presse publié jeudi, l’agence spatiale a déclaré que toutes les planètes et tous les corps célestes ne seront plus désignés que par leur nom scientifique et pas par leur surnoms qui risquent d’être racistes.

Selon les nouvelles règles, la “nébuleuse de l’Esquimau”, découverte en 1787 par William Hershel, ne sera plus désignée que par le nom NGC 2392.

NGC 2392 est un magnifique nuage de gaz stellaire entourant les restes d’une étoile semblable au Soleil, à quelque 5000 années-lumière de la Terre.

Selon la NASA, le terme “Esquimau” a des “connotations coloniales” et un arrière-fond raciste, car il a été imposé aux peuples indigènes de la zone arctique.

La galaxie dite des “Jumeaux siamois” ne sera également connue que sous les noms NGC 4567 et NGC 4568.

Alors que la communauté scientifique s’efforce d’identifier et de traiter la discrimination et l’inégalité systémiques dans tous les aspects du domaine, il est devenu évident que certains surnoms cosmiques sont non seulement indélicats mais peuvent être activement nuisibles“, a déclaré l’agence dans un communiqué de presse.

La NASA examine son utilisation d’une terminologie non officielle pour les objets cosmiques dans le cadre de son engagement en faveur de la diversité, de l’équité et de l’inclusion“.

L’administrateur associé de la NASA préposé à la diversité et l’égalité des chances, Stephen T. Shih, est d’accord, déclarant que “ces surnoms et termes peuvent avoir des connotations historiques ou culturelles répréhensibles ou désagréables, et la NASA s’est fermement engagée à y remédier“.

La NASA va réexaminer les surnoms insensibles ou blessants pour les personnes qui ont été historiquement exclues des domaines scientifiques donnés aux corps célestes afin de rendre le domaine de l’astronomie plus diversifié et plus inclusif.

Cette évolution vers plus de diversité et d’inclusion a été saluée par Thomas Zurbuchen, administrateur associé de la Direction des missions scientifiques de la NASA à Washington.

Il a déclaré que “l‘objectif est que tous les noms soient en accord avec nos valeurs de diversité et d’inclusion, et nous travaillerons de manière active avec la communauté scientifique pour y parvenir.”

Cette croisade gauchiste débile a suscité de nombreux moqueries sur les réseaux sociaux. L’écrivain pourtant féministe Christina Sommers a tweeté: “Chère NASA, pourriez-vous également aborder les termes blessants et insensibles suivants: Théorie du Big Bang, Uranus, trous noirs, étoiles naines et matière noire“.

Source: Fox News/ NASA

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici