Après Twitter, Facebook s’attaque à Donald Trump: “la chasse aux conservateurs” est ouverte

Donald Trump / Photo: Wikimédia Commons
Donald Trump / Photo: Wikimédia Commons

Facebook a censuré mercredi une vidéo sur la page du président des États-Unis prétextant qu’elle enfreignait ses règles sur la désinformation autour de la pandémie de Covid-19.  Donald Trump a été victime du même acharnement sur Twitter, qui censure de plus en plus le président américain et ses partisans.

En effet, mercredi 5 août, le compte de campagne de Donald Trump (@TeamTrump) a été censuré pour la publication des messages par Twitter tant qu’il ne retirerait pas le tweet qui déplaisait au réseau social. Le compte de campagne du Président a dû céder pour continuer d’opérer.

La vidéo montrait banalement le président Trump sur la chaîne conservatrice Fox News qui déclarait que les enfants étaient “presque totalement” immunisés, de par leur âge, contre le virus chinois. Donc, absolument rien de délirant.

Lors d’une audition la semaine dernière de Google, Apple, Facebook et Amazon devant une commission parlementaire sur le respect du droit à la concurrence, les élus conservateurs se sont ainsi principalement concentrés sur ces questions qui touchent à la liberté d’expression.

“Les “Big Tech” ont ouvert la chasse aux conservateurs, c’est un fait”, a rappelé Jim Jordan, proche allié de Donald Trump, expliquant que les plateformes faisaient tout pour réduire les républicains au silence.

Une censure qui s’étend malheureusement bien au-delà de la vie politique américaine et qui tente de faire taire la rédaction de FL24 dont la liberté de ton, l’indépendance d’esprit, et la force des scandales que nous dénonçons dérangent ceux qui bénéficient habituellement du silence et de la complaisance médiatique.

Source: AFP

3 Commentaires

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici