Loire: une centaine de “jeunes” bloquent une route pour un “rodéo”

Photo: DR

Dimanche dernier vers 15h, une centaine de jeunes à moto et en voiture ont volontairement ralenti la circulation sur une route à 2×2 voies près de Montbrison, dans la Loire, pour réaliser un grand “rodéo mécanique”.

Sur la route 498, entre Saint-Bonnet-le-Château et Andrézieux-Bouthéon, des voitures contenaient la circulation pendant que d’autres véhicules, essentiellement des motos, “s’offraient des démonstrations de mono-roues et autres figures de style“.

Les usagers de la route ont donc vu la circulation entravée, mais ont également subi des insultes et ce que la doxa du moment appelle des “incivilités“. Ils ont alors appelé les forces de l’ordre.

Une quinzaine de patrouilles de la gendarmerie de Montbrison se sont alors rendues sur les lieux mais, étant arrivées après les faits, n’ont pas pu constater directement les faits d’entrave à la circulation et de rodéos sur place.

En revanche, elles ont constaté la présence d’une cinquantaine de motos et de véhicules légers, avec une centaine de personnes à leur bord. Ils ont relevé les identités des individus sur un parking où le groupe s’était arrêté, au niveau de Sury-le-Comtal, près de Montbrison.

L’événement s’est déroulé alors que depuis plusieurs mois les scènes de rodéos se multiplient dans Lyon et aux alentours, quotidiennement rapportées sur les réseaux sociaux ces dernières semaines.

Les jeunes ont expliqué aux gendarmes qu’il s’agissait en fait d’un hommage à un de leurs amis, décédé la semaine dernière d’un accident vasculaire cérébral.

Tom était fort en moto sur une roue, d’où le rassemblement en voiture ou à moto” a prétendu justifier une de ses amies. “Ce fut un choc pour nous tous d’apprendre son décès. On devait lui rendre hommage comme il se doit“.

La veille, samedi 25 juillet, alors qu’il tentait de faire cesser un autre de ces rodéos qui pourrissent l’été de millions de Français, un élu local à été volontairement renversé par une voiture à Toussieu, dans le Rhône. Un autre hommage, peut-être?

Source: France 3

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici