Vers la fin du cash en France? Les fermetures de distributeurs de billets s’accélèrent

Image d'illustration / Photo: Pixabay
Image d'illustration / Photo: Pixabay

Selon un inquiétant rapport publié la semaine dernière par Bercy et la Banque de France, les distributeurs automatiques de billets se font de plus en plus rares. Assisterons-nous bientôt à la fin de l’argent liquide en France?

Fin 2019, la France ne comptait plus que 50.316 distributeurs, soit 2135 de moins qu’un an plus tôt, ce qui représente une baisse de 4,1%. Et le rythme des fermetures s’accélère considérablement par rapport à la baisse annuelle moyenne de 1,5% constatée entre 2015 et 2018.

Cette baisse est plus sensible dans les communes de 10.000 habitants et plus (-4,8%), alors qu’elle est plus limitée dans les villages de 1000 à 2000 habitants (-1,3%) et ceux de 500 à 999 habitants (-2,7%). En un an, plus de 31.100 personnes ont donc perdu l’accès à un distributeur dans leur commune.

En revanche, le nombre de points d’accès privatifs, ces “services privatifs de distribution d’espèces accessibles uniquement aux clients de leur réseau d’appartenance”, comme les relais CA du Crédit agricole, a sensiblement progressé, passant en un an de 23.202 à 25.536.

Mais il y a sans doute une arrière-pensée derrière ce développement particulier: obliger des régions entières à choisir la banque propriétaire du distributeur le plus proche, tandis que certaines banques se permettent de facturer à leurs clients jusqu’à 5 euros par retrait d’espèces dans un distributeur d’un autre réseau que le leur…

Selon la Banque de France, l’accès aux espèces en métropole reste pourtant “très bon” puisque “près de 99% de la population métropolitaine réside soit dans une commune équipée d’au moins un automate, soit dans une commune située à moins de quinze minutes en voiture de la commune équipée la plus proche”.

Certes, en parallèle, le nombre d’agences bancaires est également en baisse. Mais l’intérêt de l’Etat est on ne peut plus clair: moins il y aura de transactions en espèces, plus votre argent sera sous le contrôle des banques, laissant les données accessibles au fisc…

Source: Le Figaro

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici