Racisme anti-Blancs: un groupuscule de soignantes recrute des infirmières “non-blanches”

Photo: DR

Nous recherchons une infirmière racisée pour des soins à domicile, dans le 13ème arrondissement de Paris. N’hésitez pas à diffuser cette annonce”, disait une annonce repérée sur Twitter par des internautes vigilants. Le post était accompagné du hashtag #SoignantNoir.

Le post émanait de “Globule noir”, un groupuscule indigéniste de prétendues “soignantes racisées afro-descendantes”, prétendant lutter contre “la négrophobie et les discriminations au sein des institutions hospitalières”.

Depuis quelques années, nous intervenons lors de formations et groupes de discussions organisés par des associations”, écrivait le groupuscule sur sa page, prétendant que l’orientation des “personnes racisées” vers des “soignants racisés” aurait été établie après de nombreuses “demandes”.

Vincent Lautard, infirmier et élu du parti marseillais Printemps Républicain, a dénoncé vendredi l’existence de “Globule Noir” sur Twitter. Il s’agit pour lui d’un “groupe fermé de soignantes qui se déclarent “raciséeset qui “recherchent des infirmières non-blanches pour faire des soins”.

À ses yeux, il s’agit d’unediscrimination professionnelle basée sur la couleur de peau”: il a donc signalé le phénomène au ministère de la Santé et à l’Ordre des InfirmiersDepuis, le groupe a  disparu en effaçant toute trace de son existence sur les réseaux sociaux.

Ibrahim Amirat, un cadre de Santé, a réagi sur Twitter : “Je suis vraiment abasourdi par ce type de démarches dangereuses”, a déclaré celui qui “découvre depuis peu” l’indigénisme et estime qu’il n’a “rien à faire dans les soins et chez les infirmiers”. Ni nulle part ailleurs, à notre avis.

Source: Valeurs Actuelles

 

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici