Classée sans suite, pourquoi l’accusation de viol ciblant Gérard Depardieu est-elle relancée?

Gérard Depardieu/DR
Gérard Depardieu/DR

Monstre sacré du cinéma français, Gérard Depardieu est accusé par une jeune comédienne de l’avoir violée, ce qu’il conteste fortement. Classée sans suite au printemps 2019, les investigations ont été relancées par la plaignante, après le dépôt d’une plainte avec constitution de partie civile.

Les plaintes avec constitution de partie civile permettent quasi-automatiquement d’obtenir l’ouverture d’une information judiciaire et la désignation d’un magistrat instructeur. Vendredi 31 juillet, le parquet de Paris a demandé à un juge d’instruction d’enquêter sur le viol. Il appartient désormais à ce juge d’instruction de décider s’il lance ou non des investigations, ce que ses confrères font dans la quasi-totalité des cas.

En juin 2019, le parquet avait conclu son enquête préliminaire au bout de neuf mois en expliquant que “les nombreuses investigations réalisées” n’avaient “pas permis de caractériser les infractions dénoncées dans tous leurs éléments constitutifs”.

Une première plainte avait été déposée fin août 2018 à la gendarmerie de Lambesc (Bouches-du-Rhône) par cette actrice d’une vingtaine d’année, dont l’identité est toujours secrète. Selon elle, les faits qu’elle dénonce se seraient déroulés au domicile parisien de l’acteur, un hôtel particulier du VIe arrondissement, les 7 et 13 août 2018.

La star de 71 ans, avait été entendue en audition libre par la police. Ce type d’accusation est très délicat, car depuis la chute du producteur hollywoodien Harvey Weinstein, nombre d’accusations d’agression sexuelles ont fleuri par le biais de la campagne médiatique #MeeToo, et beaucoup d’affabulatrices ont aussi été condamnées pour avoir menti.

Source: AFP

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici