Insécurité dans les transports: les chauffeurs de bus de Rome suivent des cours d’arts martiaux

Image d'illustration/Fotolia
Image d'illustration/Fotolia

Les chauffeurs de bus de Rome, en Italie, suivent des cours d’arts martiaux afin de mieux appliquer les nouvelles règles mises en place à la suite de la pandémie de coronavirus.

Les chauffeurs de bus qui se font régulièrement agresser physiquement pour tenter d’appliquer les nouvelles règles liées au coronavirus, qui impliquent le port de masques faciaux et la distanciation sociale, suivent désormais des cours d’arts martiaux.

Rien qu’au cours du dernier mois, il y a eu plus de 40 épisodes d’agressions liés aux règles sur le coronavirus, dans le transport public en bus à Rome. Le 15 juillet, un Nigérian de 26 ans, monté dans un bus sans masque, s’en est pris aux passagers après que le chauffeur du bus lui eut indiqué l’interdiction de fumer dans le bus et l’obligation de porter un masque.

De même, un chauffeur du réseau de transport ATAC de Rome a été frappé à coups de poing après avoir dit à un passager qu’il ne pouvait pas monter dans le bus s’il ne portait pas de masque.

Quelques jours plus tard, un Libyen de 25 ans a menacé les passagers avec un couteau après qu’on lui eut demandé de garder la distanciation sociale.

Claudio Di Francesco, un leader du syndicat qui a organisé la formation, a déclaré que le réseau “ATAC n’intervient pas pour le moment, c’est pourquoi nous avons décidé d’organiser des cours d’autodéfense pour les conducteurs, ils apprendront les arts martiaux et les techniques de Krav Maga“.

Le Krav Maga est un style de combat d’arts martiaux mixtes utilisé par les forces armées israéliennes.

Je n’enseigne pas à mes élèves à attaquer en premier“, a déclaré Ennio Della Bianca, instructeur de boxe Muay Thai. “Je leur dis toujours que le combat ne devrait jamais avoir lieu, sauf si l’on est agressé.

Selon les médias italiens, même les conducteurs de métro de Rome s’inscrivent au programme d’entraînement des arts martiaux. “Nous sommes moins exposés que les chauffeurs de bus, car nous avons une cabine fermée, mais les risques sont les mêmes“, a déclaré un conducteur.

Source: Il Messaggero

1 COMMENTAIRE

  1. A quand le même genre de formation pour les chauffeurs de bus en France ?….
    Le problème, c’est que si on démonte son agresseur, on est impitoyablement condamné par la “justice” de Ducon-Moretti !….

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici