Le Sénat lève l’immunité de Matteo Salvini traîné devant les tribunaux pour avoir défendu l’Italie

Matteo Salvini Photo: Wikimedia Commons
Matteo Salvini Photo: Wikimedia Commons

Ce jeudi, le Sénat italien a voté la levée de l’immunité parlementaire de l’ancien ministre de l’Intérieur Matteo Salvini, chef de la Ligue, pour qu’il finisse au tribunal pour “séquestration” après avoir refusé le débarquement illégal de près d’une centaine de clandestins sur le sol italien conformément à la loi.

De plus, ce vote idéologique du Sénat survient en pleine explosion des arrivées de clandestins. Ils sont des centaines à débarquer chaque jour sur les côtes des îles italiennes de Lampedusa et de la Sicile, à bord de petites embarcations, ou ramener par des navires d’ONG qui jouent les “passeurs”.

Privé de son immunité, Matteo Salvini, 47 ans, encourt jusqu’à 15 ans de prison pour avoir simplement fait son devoir en tant que ministre de l’Intérieur. “Je suis fier d’avoir défendu l’Italie et je le referais”, a rappelé Salvini.“Si quelqu’un pense me faire peur avec un procès à visée politique, il se trompe”, s’était-il défendu devant la Chambre.

Le Sénat avait déjà levé en février l’immunité de l’opposant au gouvernement pour une affaire du même acabit, pour laquelle il sera jugé le 3 octobre. Il lui est reproché d’avoir empêché en juillet 2019 durant plusieurs jours le débarquement de 116 clandestins d’un navire des gardes-côtes. Autrement dit, il lui est reproché d’avoir fait son travail.

Source: AFP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici