VIDEO. Les secouristes blancs sauvent des miliciens suprémacistes noirs après un accident de tir

Les miliciens suprémacistes noirs à Louisville/DR
Les miliciens suprémacistes noirs à Louisville/DR

Environ 350 miliciens noirs, ont défilé lourdement armés à Lousiville dans le Kentucky pour menacer la ville et les institutions américaines afin d’obtenir satisfaction dans l’enquête sur la mort d’une Afro-Américaine, prétexte qui pourrait faire naître un soulèvement racial armé dans tous les États-Unis.

Ils sont venus nombreux et armés pour intimider les pouvoirs publics et la population blanche. Il s’agissait d’une démonstration de force de la milice suprémaciste noire, affiliée au New Black Panther Party — un mouvement raciste anti-blanc et antisémite —, et au mouvement marxiste Black Lives Matter.

Face à ce rassemblement hostile, la police était sous tension, craignant une explosion de violence, comme les précédentes émeutes meurtrières qui ont ensanglanté l’Amérique. Face à eux, une milice de 50 personnes blanches s’était constituée afin de se défendre des violences éventuelles.

Les autorités ont craint le pire lorsque des coups de feu ont éclaté, mais la police a confirmé qu’il s’agissait d’un accident de tir. Une arme à feu s’était accidentellement déchargée, faisant trois blessés. Ironie du sort, ce sont des pompiers blancs qui sont venus secourir les miliciens anti-Blancs qui ont été transportés en urgence à l’hôpital.

Cette milice qui menace les États-Unis d’une guerre civile raciale, devrait y réfléchir à deux fois lorsqu’il apparaît clair qu’elle n’a pas la discipline exigée pour pouvoir s’attaquer à la pacifique mais armée population blanche. Si la guerre devait éclater, ce sont ces miliciens noirs qui se feraient éclater. Mais seront-ils capables de le comprendre?

Source: Daily Mail

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici