Des kangourous sauvages en liberté dans la forêt de Rambouillet

Photo: DR

Dans les années 70, une dizaine de kangourous se sont échappés de la réserve zoologique du château de Sauvage à Émancé, dans les Yvelines, pour s’installer à Rambouillet. Encore aujourd’hui, ils s’épanouissent bien et ont même été rejoints par d’autres marsupiaux.

Il s’agit de wallabies, des kangourous miniatures ne dépassant pas un mètre de haut, qui vivent entre 12 et 15 ans et se sont donc reproduits dans la forêt. Ils vivent aujourd’hui dans un petit rayon de 3 kilomètres qui leur offrent tout ce dont ils ont besoin : feuilles, fruits, bourgeons et surtout… calme.

Le wallaby est en effet un animal solitaire qui dort le jour et ne s’approche pas à moins de 50 mètres des hommes. Pourtant, quelques accidents ont eu lieu. L’un d’eux a par exemple fait des siennes il y a 3 ans en traversant les voies de la ligne N du Transilien à l’heure de pointe, au niveau du Perray-en-Yvelines.

Dans le cadre paradisiaque de Rambouillet, ces wallabys sont revenus à leur état sauvage et évoluent en toute sérénité car ils n’ont aucun prédateur, ni l’animal, ni l’homme.

En effet, ces kangourous ne sont pas pris en compte par l’État: situation unique en France, ils n’ont aucun statut et ne sont donc pas protégés, pas domestiqués ni considérés comme nuisibles et, bien que leur viande soit comestible, pas chassés.

Source: Zig Zag

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici