Accusé d’agressions sexuelles par une collégienne, Ibrahim Maalouf innocenté après “trois ans d’enfer”

Photo: DR

Accusé d’avoir agressé sexuellement une collégienne de 14 ans, mais blanchi par la justice, le célèbre trompettiste Ibrahim Maalouf passe à l’offensive contre les médias en publiant samedi un communiqué véhément.

Il est important pour moi de remettre le point sur le i de mon prénom“, proclame le musicien, énumérant ses griefs contre “la presse” et “les journalistes“. “L’adolescente a menti, ses parents l’ont crue, la presse en a parlé en gonflant l’histoire, tout le monde en a souffert“, explique-t-il.

Il rappelle également qu’il a été relaxé en appel, mais que “la couverture médiatique de cette décision de justice a été microscopique à côté de celle subie en 2017 lors de la révélation des accusations mensongères”.

Ibrahim Maalouf s’en prend aussi aux réseaux sociaux: “Nombreux sont ceux qui se sont permis de relayer, tweeter, poster, commenter, bloguer, publier ou diffuser des mots, des articles ou des vidéos à ce sujet sans prendre la peine de rien vérifier et sans respecter la présomption d’innocence, souvent d’ailleurs à des fins politiques ou identitaires”, assène-t-il encore.

Dans ce même communiqué, il cite également la Justice, pour rappeler qu’aux “accusations non corroborées par les éléments du dossier, la cour ne trouve que deux explications“, dont “les pensées fantasmatiques” de la plaignante, “amoureuse de son idole“.

Issu d’une famille libanaise chrétienne, Ibrahim Maalouf est l’inventeur d’une forme musicale unique mêlant jazz et musique orientale, utilisant une trompette spéciale capable de jouer les notes particulières des gammes arabes. Il est aussi le neveu du grand écrivain Amin Maalouf, de l’Académie française.

Source: Le Point

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici