Le “pique-nique-vente” d’Assa Traoré est un fiasco complet. L’effet-fourchette?

Photo: DR

Assa Traoré et son entourage organisaient cet après-midi un “pique-nique-vente” pour tenter d’entretenir la petite mobilisation autour de leurs revendications victimaires. Mais la foule ne fut pas au rendez-vous…

La partie “vente” de l’événement concernait le stock de T-shirts bardés de slogans “Justice pour Adama” et autres “Sans justice vous n’aurez jamais la paix” que le Comité Adama a sur les bras depuis le succès très relatif de la manifestation du week-end dernier.

Mais d’après les vidéos diffusées sur Twitter, il n’y a eu qu’une petite trentaine de personnes à avoir répondu à l’appel. Et les commentaires hilares, et parfois cruels, des détracteurs de la famille Traoré vont bon train.

Faites tourner: La vidéo du bide total du pic-nic organisé par @laveritepradama. Elle vient d’etre retirer de Twitter ! Moins de 100 personnes! Fin du game! pourquoi? ===>>>#AdamaVioleur“, écrit par exemple l’un d’eux.

Anasse Kazib tente un optimiste “Non c’est tout simplement un picnic au parc de la Villette à 12h un jeudi de fin juillet, quand la moitié de la terre est dans le sud. Tous les ans ils organisent un ptit picnic apres la marche pour Adama fin juillet“…

Mais les réponses tombent sans pitié: “Breaking news: C’est de la faute de l’été! Pas parce qu’Adama est un violeur! Mauvais perdant, On se marre!“, dit l’un.”Quand Anasse Kazib se raccroche aux branches comme il peut, c’est rigolo !“, dit un autre.

Sur Facebook, une internaute montre une capture d’écran issue de cette vidéo et commente: “là, c’est la tête d’Assa Traoducul quand elle découvre que personne n’est venu à son pique-nique vente de tee-shirts après le bizarre incident de la fourchette“.

Car l’image de la fourchette, décidément l’icône du moment assez particulier que nous vivons, est dans tous les esprits: elle est devenue le drapeau des critiques contre la famille Traoré et ses complices, leurs accusations de racisme d’État et de violences policières systémiques, leurs manifs et leurs exigences victimaires.

Deux mois avant son décès, Adama Traoré était en effet en prison, et son voisin de cellule l’a accusé de viols et d’agressions sexuelles, affirmant avoir été contraint de lui pratiquer des fellations… sous la menace d’une fourchette. C’est l’origine du symbole.

Et dans un télescopage involontaire mais très remarqué, Assa Traoré a malencontreusement pris la pose en tenant à la main une fourchette géante pour faire la publicité du fameux “pique-nique-vente” de cet après-midi. La toile avait apprécié cette savoureuse coïncidence.

Le “pique-nique-vente” en question est donc un fiasco complet. Et le développement irrésistible de “l’effet-fourchette” y est certainement pour beaucoup. Serait-ce enfin, comme le suggère l’un des twittos, la “fin du jeu” pour la famille Traoré?

Source: Twitter, Facebook

 

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici