Manipulation! Un ancien ingénieur de chez Google révèle: la droite est blacklistée et censurée

Image d'illustration / Photo: Istockphoto
Image d'illustration / Photo: Istockphoto

Google a déclaré ce mardi “avoir corrigé un bug” qui a conduit à la disparition de plusieurs sites web de droite de ses résultats de recherche. Cependant un ancien ingénieur du géant du web a déclaré que ce problème technique a révélé par inadvertance au grand jour l’existence d’une “liste noire” interne visant à censurer des médias de droite.

Il semble avoir révélé l’existence d’une liste noire qui cible de manière disproportionnée les sites de droite“, a déclaré Mike Wacker sur le site web Mediaite. Google manipulerait ses résultats de recherche plus qu’il ne veut l’admettre.

Le problème est que les sites de cette liste noire ont disparu des résultats de recherche Google, mais l’existence de cette liste est tout à fait intentionnelle. Et cela soulève une question majeure: pourquoi cette liste noire a-t-elle été créée et à quoi d’autre sert-elle?” s’interroge-t-il.

Les internautes n’ont pas pu accéder à un certain nombre de sites web, ce mardi, depuis la fonction recherche Google, notamment Breitbart, le Drudge Report, le Bongino Report et le National Pulse, les sites majeurs de la “droitosphère” américaine.

Aujourd’hui, nous avons constaté un problème qui a eu des répercussions sur certaines navigations et certains sites. Nous avons enquêté et avons depuis corrigé le bug“, a déclaré Google.

Contrairement à certaines spéculations, cela ne visait pas des sites particuliers ou des idéologies politiques. Le problème d’aujourd’hui a touché des sites représentant un éventail de contenus et de points de vue différents“, a-t-il poursuivi. “Nos systèmes de classement ne permettent pas d’indexer, de classer ou de hiérarchiser les contenus en fonction de leur orientation politique“. Affirmation dont la véracité laisse à désirer comte tenu d’autres faits de censure avérés.

Mais Robert Epstein, un éminent psychologue de l’Université de Californie qui a longtemps étudié l’influence de Google sur la société y compris ses différentes techniques de manipulation, est d’accord avec Mike Wacker.

Il est probable qu’une personne ou un algorithme de Google ait ajouté ‘breitbart.com’ et d’autres URL à une ou plusieurs des listes noires de la société“, a-t-il déclaré à Mediaite. “Ensuite, peut-être après un certain retour en arrière, quelqu’un a retiré ces URL des listes noires.”

Mike Wacker, licencié par Google en juin 2019 après avoir écrit un article affirmant que “l’indignation de masse et la chasse aux sorcières dominent la culture” de Google, a déclaré que les sites de la liste noire “sont pénalisés”.

Et le bug a consisté dans le fait que la pénalisation a été accidentellement fixée à un niveau si élevé que ces sites ont été de fait retirés de la recherche Google“, a déclaré Mike Wacker. “Beaucoup de gens ont tendance à confondre les algorithmes avec l’intelligence artificielle puisqu’ils sont tous deux automatisés, mais l’IA n’est pas aussi objective et mécanique que les algorithmes“.

L’hostilité de Google et d’autres réseaux sociaux à l’égard des médias alternatifs et de droite est bien documentée. FL24 le sait bien: notre site d’information a subi et continue de subir cette censure. Facebook a décidé arbitrairement de réduire de 90% notre audience en dissimulant nos publications aux yeux des utilisateurs, tandis que Twitter a tout simplement supprimé notre compte sans aucune raison et sans aucun moyen de recours.

Source: Mediaite

Pourquoi il faut ABSOLUMENT vous abonner gratuitement à FL24

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici