Conformément à la loi, ils défendent leur propriété des pillards. Alors pourquoi sont-ils poursuivis?

Mark et Patricia McCloskey défendant leur propriété/Twitter
Mark et Patricia McCloskey défendant leur propriété/Twitter

Menacé par une horde d’environ 300 militants de Black Lives Matter, qui avaient envahi illégalement une résidence privée sécurisée du Missouri, un couple d’avocats américains avaient montré leurs armes pour dissuader la foule menaçant de les attaquer. Ils ont été inculpés pour s’être défendus.

“Selon la loi du Missouri, en vertu de la doctrine du château, un individu dispose d’un pouvoir vraiment étendu pour protéger sa propre vie, sa maison et ses biens. Je pense que l’histoire à suivre ici est celle du procureur local, Kim Gardner”, a expliqué le procureur général du Missouri, Eric Schmitt sur Fox News.

“Kim Gardner a un historique épouvantable en matière de poursuites pour crimes violents, elle a récemment libéré et s’est faite complice de la libération de dizaines et de dizaines de détenus qui étaient accusés de crimes violents, et elle a l’habitude de prendre des décisions à caractère politique qui ne sont pas fondées sur la loi”, a-t-il précisé.

En effet, le procureur qui a décidé les poursuites est Kimberly Gardner, une Afro-Américaine démocrate, notamment payée par le milliardaire George Soros, qui finance tous les mouvements d’extrême gauche, mais aussi des mouvements islamistes.

S’il n’est pas étonnant que cette sinistre femme use de tout son pouvoir pour rendre des décisions injustes conformément à ses idées dangereuses, il est extrêmement préoccupant que ce type de commissaire politique arrive à se retrouver procureur aux États-Unis, et puisse subvertir la justice au profit de son combat politique.

Source: AFP, Washington Examiner

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici