Pourquoi le dictateur islamiste Kadyrov, proche de Poutine est-il interdit de séjour aux États-Unis?

Ramzan Kadyrov, le dictateur de la Tchétchénie/DR
Ramzan Kadyrov, le dictateur de la Tchétchénie/DR

Les États-Unis disposent d’un “grand nombre d’informations crédibles selon lesquelles Ramzan Kadyrov est responsable de grossières violations des droits humains depuis plus de dix ans, y compris d’actes de torture et d’exécutions extrajudiciaires”, a justifié ce lundi le département d’État américain.

Le dictateur islamiste de la Tchétchénie ne pourra plus entrer sur le territoire américain. Des demandes de visa de Kadyrov, de sa femme Medni ou de leurs deux filles Aishat et Karina, seront refusées, a précisé la diplomatie américaine, qui se fonde sur une loi sanctionnant les responsables étrangers soupçonnés de violer les droits humains.

Les États-Unis “encouragent” d’autres pays à faire de même. Washington avait déjà déclaré indésirable aux États-Unis le Premier ministre tchétchène, Mouslim Khoutchiïev.

Arrivé au pouvoir en Tchétchénie après l’assassinat de son père, l’imam Akhmad Kadyrov, dans un attentat à la bombe en 2004, Ramzan est l’archétype du tyran complètement fou. Très dangereux, il joue les porte-flingues pour Vladimir Poutine, en effectuant ses basses besognes, et en échange celui-ci ferme les yeux sur le djihadisme tchétchène.

La Russie a promis de répondre à la décision américaine. “Il sera difficile de prendre des mesures de réciprocité, mais nous allons y réfléchir”, a déclaré la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, connue pour son expertise du mensonge.

Source: AFP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici