Le Liban fait défaut: sa monnaie s’effondre de 80%. L’ampleur du chaos vers lequel se dirige la France

Un opposant au gouvernement brandit le drapeau libanais/DR
Un opposant au gouvernement brandit le drapeau libanais/DR

Dirigé par un système politique clientéliste, le Liban traverse la pire crise économique de son histoire: Licenciements, fermetures quotidiennes d’entreprises et de magasins, explosion du prix des denrées de base, des salaires devenus insignifiants, la livre libanaise ayant perdu sur le marché noir près de 80% de sa valeur face au dollar.

Les drames humains se multiplient dans ce pays appelé il y a encore quelques décennies la Suisse du Moyen-Orient. Comme en France, le Liban se noie et la classe dirigeante intrinsèquement corrompue qui l’a mené à la ruine, ne prend toujours pas les mesures adéquates pour le sauver.

Refusant de payer sa dette, le pays a un besoin urgent de liquidités, alors qu’il ne peut plus s’en procurer facilement étant donné que sa crédibilité est désormais anéantie, après ne pas avoir honoré ses précédents emprunts. Il en est désormais réduit à se tourner vers le Fonds monétaire international (FMI).

Ses bailleurs de fonds traditionnels, ne lui prêtent plus rien, lassés de voir leurs investissements partir en fumée. Parmi eux, les monarchies du Golfe mais aussi surtout la France, à l’initiative de nombreuses conférences afin de venir en aide au pays.

La moitié de la population vit déjà sous le seuil de pauvreté, et l’effondrement de l’Etat qui est sérieusement à craindre, risque de faire exploser les affrontements religieux.

Source: Le Journal du Dimanche

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici