Danger: l’épidémie de destruction des symboles chrétiens s’étend aux USA

Image d'illustration/Twitter
Image d'illustration/Twitter

Une statue de la Vierge Marie a été attaquée dans une paroisse de Chattanooga, Tennessee. C’est le troisième incident signalé contre une statue de Marie survenu depuis une semaine.

Le matin du samedi 11 juillet, le père Manuel Perez, pasteur de l’église catholique St. Stephen de Chattanooga, se promenait sur le terrain de l’église et se préparait à la messe lorsqu’il a remarqué que la statue de la Sainte Vierge avait été renversée. Après une nouvelle inspection, il a remarqué que la tête de la statue était introuvable, bien que le corps et le piédestal de la statue soient restés.

“Le Père Perez a déclaré qu’il avait regardé autour de l’église pour voir s’il pouvait trouver la  tête manquante, et qu’il n’a pas pu la localiser”, a déclaré le directeur de la communication du diocèse de Knoxville.

La statue mesure environ 1,50 m de haut et sa valeur est estimée à environ 2 000 dollars. Le diocèse a déclaré qu’il ne voyait aucune raison pour laquelle l’église catholique St. Stephen serait la cible de vandales. Il a ajouté qu’il n’y avait pas de controverse locale autour de l’église et qu’il n’y avait pas de motivation connue pour cette agression.

La décapitation de la statue de la Sainte Mère à St. Stephen a eu lieu le même week-end que plusieurs autres actes de vandalisme très médiatisés dans des églises catholiques du pays, y compris la profanation de statues de la Vierge Marie. À Boston, une statue de la Vierge Marie a été incendiée, et à Brooklyn, une statue a été marquée du mot “IDOL” en peinture noire en aérosol.

Le diocèse a décrit l’atmosphère nationale comme une “période très chaotique de notre Histoire” et a déclaré que “la colère semble être une sorte de paramètre par défaut pour les gens en ce moment”.

Une enquête est en cours.

Le même week-end, une paroisse d’Ocala, en Floride, et une mission de Californie fondée par St. Junipero Serra ont été brûlées dans des incendies. Un homme a été accusé d’incendie criminel en Floride. Ces dernières semaines, des statues religieuses catholiques de Californie, du Missouri et d’autres endroits ont été renversées ou vandalisées par des manifestants.

On découvre que la vague de fond de Black LivesMatter n’est pas seulement une affaire de couleur de peau. C’est la civilisation occidentale toute entière qui est visée, exactement comme en France.

Source: Catholic New Agency

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici