“La mariée de Daesh”, Shamima Begum, autorisée à retourner au Royaume-Uni pour tenter de récupérer sa nationalité

Shamima Begum / Photo: Capture d'écran YouTube
Shamima Begum / Photo: Capture d'écran YouTube

Shamima Begum, la jeune musulmane britannique qui a fui en Syrie pour rejoindre l’Etat islamique en 2015, surnommée “la mariée de Daesh”, qui a rapidement épousé un djihadiste, peut rentrer au Royaume Uni pour faire appel de la décision de lui retirer sa nationalité, a décidé un tribunal jeudi.

Agée aujourd’hui de 20 ans, elle avait à peine 15 ans lorsque des photos d’elle à l’aéroport de Gatwick en train de prendre l’avion pour rejoindre le groupe terroriste, accompagnée de deux camarades de classe, ont fait le tour des journaux.

L’adolescente, née au Royaume-Uni, a épousé un djihadiste de l’Etat islamique deux semaines plus tard et a vécu à Raqqa, la capitale du califat autoproclamé.

La jeune fille s’est retrouvée l’année dernière dans un camp de réfugiés en Syrie, où trois de ses enfants sont morts. Elle y a contacté des journalistes occidentaux en déclarant qu’elle souhaitait rentrer chez elle.

Cependant, la nationalité britannique lui a été retirée quelques mois plus tard, les services de renseignement la considérant comme une menace pour la sécurité nationale.

L’ancien ministre de l’Intérieur, Sajid Javid, a fait valoir qu’elle était d’origine bangladaise et qu’elle pouvait se rendre au Bangladesh si elle voulait quitter la Syrie.

Depuis, Shamima Begum conteste cette décision, affirmant qu’elle n’est pas citoyenne du Bangladesh et que la décision de Javid l’a laissée apatride.

Jeudi, trois juges de la Cour d’appel d’Angleterre ont convenu à l’unanimité qu’elle ne pourrait avoir un “jugement en appel équitable et efficace” que si elle était autorisée à retourner en Grande-Bretagne.

L’équité et la justice doivent, dans les faits de cette affaire, l’emporter sur les préoccupations de sécurité nationale“, a écrit la cour.

Les juges ont déclaré que s’il y a suffisamment de preuves que Shamima Bégum est une menace pour la sécurité nationale, elle pourrait être arrêtée à son retour.

Shamima Bégum, qui a eu l’occasion de parler plusieurs fois aux médias, semble indifférente aux horreurs commises par les dhijadistes.

Quand j’ai vu ma première tête coupée dans une poubelle, cela ne m’a pas du tout ébranlée. C’était celle d’un combattant capturé sur un champ de bataille, un ennemi de l’Islam“, a-t-elle déclaré.

Elle a également déclaré que l’attentat de 2017 à Manchester, qui a fait 22 morts, était justifiée.

Source: Daily Mail

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici