Antisémite? Le pro-islam Mélenchon accuse les juifs d’avoir tué Jésus!

Jean-Luc Mélenchon/DR
Jean-Luc Mélenchon/DR

À force de fréquenter les islamistes, Mélenchon commence à les imiter dans ce qu’ils ont de pire: leur antisémitisme enragé.

Ainsi, il a osé déclarer sur RMC: “Écoutez, je ne sais pas si Jésus était sur la croix. Je sais qui l’y a mis, paraît-il: ce sont ses propres compatriotes.”

Cette thèse est bien connue: pendant des siècles, elle a rôdé dans l’église catholique, justifiant des actes que le Vatican, depuis, a maintes fois condamnés.

Les historiens démontrent amplement que Jésus n’a pas été crucifié par “les Juifs”, mais par un collège de chefs religieux obsédés par leur pouvoir, et par l’empire romain, hautement complice en cette affaire.

Mais Mélenchon se moque de ce que disent les historiens: il préfère adopter, pour plaire à son nouveau public musulman, une des thèses antisémites les plus antiques, les plus obsolètes, les plus ridicules… et les plus appréciées dans les milieux islamistes.

Et aussi dans les milieux communistes, comme le rappelle sur Twitter l’avocat Gilles-William Goldnadel: car la théorie de Mélenchon sur la mort de Jésus est la même que celle de Chavez!

Goldnadel conclut en l’accusant de “bolchofascisme“. Mais inutile de vous donner cette peine, cher maître. Le fascisme, le nazisme, et même le pétainisme, étaient tous des socialismes, et l’URSS a persécuté les juifs pendant des décennies. Dire que Mélenchon est de gauche suffit donc largement à le ranger dans la même case que Josef Goebbels.

Source: Twitter

1 COMMENTAIRE

  1. Mélenchon, en “grand érudit”, renoue finalement avec les fondements européens originels de l’antisémitisme.

    En réalité, ce n’est que la tombée du masque : voilà longtemps que LFI a fait siens les discours antisémites. Ses diatribes contre les “riches” et les “Blancs” en témoignent. Il suffit en effet de faire “rechercher/remplacer” en substituant “juif” à ces deux termes, et on croirait lire “Je suis Partout”, Philippe Henriot ou le bon docteur Destouches.

    LFI apparaît ainsi pour ce qu’il est : un mouvement néo-nazi. Comme toute l’extrême-gauche “antiraciste” et “antifa”. On retrouve même l’alliance avec l’islam et le grand Mufti de Jérusalem, sous son avatar moderne du Hamas palestinien. Mélenchon ne défilait-il pas avec les islamistes du CCIF en octobre dernier? Au grand dam de certain membres de son propre parti, d’ailleurs…

    Rappelons que dans cette manifestation, les musulmans n’ont pas hésité à arborer un croissant jaune en évocation de la sinistre étoile. Que la sénatrice verte pastèque Benbassa (encore une juive honteuse) n’a pas daigné remarquer, et a même prétendu que c’était un mensonge alors même que les photos et les vidéos montrent que toutes les personnes autour d’elles la portaient! esther, faut prendre rendez-vous d’urgence chez l’oculiste…

    Il n’est pire aveugle que celui qui ne veut pas entendre, ou pire sourd que celui qui ne veut pas voir… Si elle est aussi perspicace, observatrice et lucide pour le reste de ses réflexions, ça craint! En même temps, abjection et mauvaise foi sont consubstantielles au gauchisme…

    Le tropisme totalitaire, fasciste et néo-nazi du “conducator” et “lider maximo” Mélenchon, tout en douceur et fureur, et de son parti LFI n’a jamais été aussi évident.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici