VIDEO. “Pourquoi les Noirs sont tués par la police?” Trump explose une journaliste de gauche

Donald Trump Photo: DR
Donald Trump Photo: DR

Dans une interview accordée à CBS News mardi, la journaliste Catherine Herridge, a voulu poser ce qu’elle croyait être une question piège à Donald Trump. Mais le président ne s’est pas laissé intimider et a lâché la vérité à laquelle elle ne s’attendait pas, se retrouvant prise à son propre piège.

Après avoir rappelé l’indignation du président américain concernant la mort de George Floyd, la correspondante principale d’enquête de CBS News, a osé demander: “Pourquoi les afro-américains meurent-ils encore des mains des forces de l’ordre dans ce pays?”

“De même que les Blancs. De même que les Blancs”, a rappelé le président Trump. “Quelle terrible question à poser”, s’est-il scandalisé. “De même que les Blancs. Plus encore les Blancs d’ailleurs. Plus encore les Blancs”, l’a ainsi remis en place Donald Trump.

En effet, le président des Etats-Unis a rappelé cette vérité occultée par les médias, mais que confirme tout de même CBS News qui admet: “Une étude de chercheurs de Harvard publiée fin juin a révélé que le nombre de Blancs tués par la police entre 2013 et 2017 était plus élevé que tout autre groupe démographique”.

Cette réalité tord le coup au mensonge médiatique qui dépeint la police comme étant l’instrument d’oppression exclusif des Blancs contre les Noirs, et qui prétexte le racisme pour expliquer la surreprésentation (en proportion de la population) des Noirs abattus par la police. En vérité, le facteur qui explique cela n’est pas le racisme.

Une réponse salvatrice de Donald Trump à cette journaliste de gauche. Tel est pris qui croyait prendre.

Source: CBS News

2 Commentaires

  1. Les statistiques sont claires : proportionnellement, beaucoup plus de Blancs sont tués par des Noirs que l’inverse. Contrairement à ce qu’on observe chez les Noirs, le moindre accroc de la police contre un Blanc ne déclenche pas d’émeutes destructrices chez les Blancs. Mais en général, les médias n’en ont rien à cirer et poursuivent leur désinformation par mensonge, déformation ou omission. À de trop rares exceptions, les médias se sont rangés du côté des forces du mal et sont bel et bien devenus les ennemis du peuple à peu près partout dans le monde.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici