Trump et Erdogan se parlent au téléphone: quid du changement de la basilique Sainte-Sophie en mosquée?

Hagia Sophia. La basilique Sainte-Sophie / Photo: Wikimedia Commons
Hagia Sophia. La basilique Sainte-Sophie / Photo: Wikimedia Commons

Le président Trump et le président turc Recep Tayyip Erdogan se sont parlés au téléphone mardi après que la Turquie ait déclenché l’indignation mondiale en transformant la basilique Sainte-Sophie, vieille de 1500 ans, en mosquée.

Il n’est pas clair si Trump et Erdogan ont discuté du monument historique byzantin. Les compte-rendus de la Maison Blanche et du gouvernement turc ne mentionnent pas la controverse.

Selon la Maison Blanche, les deux chefs d’Etat ont discuté de “questions commerciales” et “ont souligné notre conviction en la nécessité d’un règlement négocié des questions régionales“.

Le gouvernement turc a déclaré que les dirigeants ont parlé de la guerre civile libyenne, dans laquelle la Turquie soutient la faction la plus islamiste, et de l’ambition de mener des échanges commerciaux d’une valeur de 100 milliards de dollars.

Un porte-parole de la Maison Blanche n’a pas répondu immédiatement à une question concernant la Sainte-Sophie.

Le secrétaire d’État Mike Pompeo a demandé ce mois-ci à Erdogan de reconsidérer son projet de changer le statut du bâtiment. Le candidat démocrate à la présidence, Joe Biden, a déclaré vendredi qu’Erdogan devrait “revenir sur sa décision”. D’autres pays ont exprimé leur désaccord avec cette décision qui affecte le patrimoine culturel mondial.

Le bâtiment a été une église chrétienne pendant près d’un millénaire et possède toujours des mosaïques de Jésus et de la Vierge Marie. Lorsque les Turcs ont conquis la ville en 1453, elle est devenue une mosquée. Depuis Attatürk, elle a été convertie en musée et inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco.

Trump et Erodgan ont eu une relation difficile. Trump a ordonné des sanctions contre la Turquie en 2018 dans un effort réussi pour libérer le pasteur américain Andrew Brunson, détenu. Dans une lettre de novembre, Trump a dit à Erdogan de ne pas être un “dur à cuire” ou un “idiot” en attaquant les Kurdes alliés des Etats-Unis en Syrie. Erdogan a ignoré  l’avertissement et a lancé une invasion.

Et Trump a refusé la demande d’Erdogan d’expulser des Etats-Unis l’opposant turc en exil Fethullah Gulen, que Erodgan prétend être derrière une tentative de coup d’Etat en 2016.

Néanmoins, Erdogan, un islamiste élu connu pour avoir emprisonné des dissidents, a rendu visite à Trump à deux reprises à la Maison Blanche.

Source: AP

Une “provocation envers le monde civilisé.” La Turquie reconvertit la basilique Sainte-Sophie en mosquée

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici