La décapitation des “kouffar” au programme de Harvard? L’université lance son “journal de la charia”

Peine de mort appliquée par le Califat/Capture d'écran Twitter
Peine de mort appliquée par le Califat/Capture d'écran Twitter

Combien de pierres pour lapider une femme adultère? La décapitation ou la pendaison pour les infidèles? Voilà quelles seront les savantes questions que se poseront, non pas les étudiants de l’université Al-Azhar, qui s’y acharnent déjà, mais ceux de la prestigieuse université américaine de Harvard.

En effet, l’institution a annoncé que la Faculté de droit de cette université occidentale, réputée pour former l’élite, va lancer un journal en ligne consacré à la charia, la loi coranique à la rentrée 2020. Un naufrage intellectuel et moral qui a réjoui les islamistes qui se sont déclarés “excités” par cette annonce.

Le journal se concentrera notamment “sur les approches historiques, juridiques et sociales de la loi islamique”, tout en proposant “des outils et des sources utiles” aux chercheurs. Il proposera par ailleurs des articles, des essais, des critiques de livres ou bien encore des notes, ainsi que le tout nouveau développement dans le droit islamique.

Formidable! La législation inhumaine de l’État islamique, finalement étudiée par des jeunes Occidentaux aux États-Unis! C’était bien la peine que l’armée américaine ait bombardé le Califat, puisque les meilleurs professeurs étaient sur place…

Un Forum physique et virtuel sera également inauguré à cette occasion, “offrant un espace légèrement moins formel pour des débats universitaires, des tables rondes en présence d’invités, ainsi que pour des présentations”.

Parmi les premiers contenus proposés, le journal met notamment en avant une étude de cas concernant l’éventuelle application de la loi islamique en Grèce sur sa minorité musulmane, ayant nécessité l’intervention de la Cour européenne des droits de l’Homme en 2018.

Source: I24 News

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici