14 juillet: l’interview où Macron va beaucoup, beaucoup trop loin

Macron
Image d'illustration / Facebook

Pendant son allocution du 14 juillet, Macron a proféré une énormité tellement phénoménale qu’elle mérite d’être citée à part.

Accrochez-vous bien, c’est du sévère.

Il a osé prononcer ces mots: “On était en train de gagner la bataille contre le chômage.”

Traduction: s’il n’y avait pas eu la pandémie du coronavirus, la France serait sur la bonne voie pour connaître prochainement le plein-emploi.

Dans la “catégorie réécriture de l’histoire”, c’est stupéfiant: Macron réussit à se persuader qu’au début de 2020, juste avant le débarquement de Covid-19 en France, tous les problèmes économiques étaient sur le point d’être réglés.

Hélas, selon Macron, le vilain virus chinois a foutu par terre son chef-d’œuvre technocratique, son grand projet historique: vaincre le chômage en jetant l’argent du contribuable par toutes les fenêtres à la fois.

C’est vraiment pas de chance! Pauvre Manu! Il va encore se faire gronder par Madame Brigitte! Mais rassurez-vous: s’il pleure, elle lui fera de la bouillie au chocolat pour le consoler.

“On était en train de gagner la bataille contre le chômage” est aussi vrai que “Benjamin Griveaux était un homme timide, pudique et discret.” En réalité, au début de 2020, la France voguait de pire en pire, comme un vaisseau-fantôme, et plus personne à bord ne croyait en quoi que ce soit.

La situation est encore plus grave aujourd’hui, mais elle était déjà très grave auparavant. Nous sommes passés de l’état de naufrage à l’état d’épave. Mais, pour Macron, le plus important est que nous avons tous failli jouer dans La Croisière S’amuse.

Source: Youtube

 

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici