La purge idéologique continue: l’équipe des Redskins change de nom

Le logo des Redskins / Photo: DR
Le logo des Redskins / Photo: DR

L’équipe du football américian de Washington, les Redskins, va changer de nom, ce lundi. Depuis l’affaire George Floyd, l’Amérique bouleverse son histoire et le plus anodin de détails devient une affaire de racisme. Selon les archiprêtres du politiquemnt correct, le nom de Redskins (Peaux-Rouges) serait raciste.

Les médias sportifs américains ont rapporté dimanche soir que le propriétaire Dan Snyder est sur le point de retirer le nom. Le portail d’information Yahoo, samedi, a signalé qu’un changement de nom était imminent.

L’équipe a lancé le 3 juillet un “examen approfondi” du nom, soutenu par la Ligue. Cette décision fait suite aux pressions des sponsors de l’équipe. En effet, FedEx, Nike, PepsiCo et Bank of America ont menacé de boycott si l’équipe ne changait pas de nom.

FedEx est le sponsor en titre du stade de l’équipe, et son PDG Frederick Smith est un actionnaire minoritaire. Nike et d’autres entreprises ont retiré les équipements de l’équipe de leurs boutiques en ligne.

Pourtant, lorsque la polémique a commencé, en 2013 (avant cette date, personne n’était assez débile pour lancer ce genre d’accusation), la Ligue du Football américain NFL et Daniel Snyder, propriétaire de la franchise, ont réfuté le caractère raciste du nom Redksins.

Ils ont souligné qu’il s’agit de surnom traditionnel porté depuis 1932 qui, selon des sondages auprès des communautés indiennes, n’était pas perçu comme péjoratif. Daniel Snyder déclara en 2013 dans la presse, qu’il ne changerait “jamais” le surnom de l’équipe.

Sept ans plus tard, les temps ont changé et l’emprise du politiquement correcte étrangle l’Amérique.

En profitant de la vague Black Lives Matter, des dirigeants d’organisations amérindiennes ont voulu rejoindre le mouvement de vctimisation des minorités et ont exigé que Washington Redskins mettent immédiatement fin à l’utilisation du nom, qui est soudain devenu raciste.

Ils ont dit qu’ils “attendent de la NFL qu’elle s’engage dans un processus de réconciliation solide et significatif avec les dirigeants des mouvements, tribus et organisations amérindiennes pour réparer les décennies de violence émotionnelle et autres préjudices graves que ce nom d’équipe raciste a causés aux peuples amérindiens“.

Le chantage émotionnel appuyé par le boycott financier a visiblement payé.

Source: AP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici