C’était bien un djihadiste! Acquitté en 2018 après avoir attaqué un policier, il est condamné pour un autre projet d’attentat

Mohiussunnath Chowdhury / Photo: DR
Mohiussunnath Chowdhury / Photo: DR

Un djihadiste, acquitté en 2018 pour terrorisme après avoir attaqué un policier avec une machette devant le palais de Buckingham en criant “Allah Akbar”, a été reconnu coupable et emprisonné pour un complot terroriste visant à attaquer la Gay Pride de Londres.

Mohiussunnath Chowdhury, originaire de Luton et âgé de 28 ans, a été reconnu coupable en février d’avoir comploté des attentats terroristes meurtriers contre des monuments de Londres, dont le musée de figures de cire de Madame Tussaud, un bus touristique à deux étages à toit ouvert emblématique, et le festival de la Gay Pride.

L’ancien chauffeur d’Uber a été condamné jeudi à la perpétuité assortie d’une peine de sûreté de 25 ans.

Le tribunal avait appris que Mohiussunnath Chowdhury s’est entraîné aux techniques de décapitation, ainsi qu’au maniement de couteau, et s’était rendu dans un stand de tir dans l’intention de se procurer une arme à feu en vue de préparer une attaque terroriste.

Chowdhury avait déjà été jugé pour terrorisme en 2018, après avoir été arrêté devant le palais de Buckingham, en train de brandir une machette tout en criant “Allah Akbar!”. Il a curieusement été acquitté.

Le 25 août 2017, l’islamiste s’en est pris aux policiers qui gardaient la résidence officielle de la reine Elizabeth II, en tentant de les poignarder, avant d’être maîtrisé.

La sœur de Chowdhury a trouvé une lettre de suicide: “La Reine et ses soldats seront tous dans les flammes de l’enfer. Ils entrent en guerre contre les musulmans du monde entier et les tuent sans aucune pitié. Ils sont les ennemis qu’Allah nous dit de combattre.” Il avait exprimé son allégeance à l’État islamique.

L’avocat de l’islamiste a cependant réussi à le faire acquitter en convainquant le jury que son client ne voulait assassiner personne mais voulait simplement être tué, ce qu’on appelle “suicide by cop”.

Ses publications sur les réseaux sociaux, une semaine après son acquittement et sa libération, ont incité les services antiterroristes à mettre sur pied une opération d’infiltration.

Mohiussunnath Chowdhury a plus tard raconté aux agents qui l’ont approché en se faisant passer pour des dhijadistes comment il avait trompé le jury, mais que sa véritable intention était bien de frapper un soldat au palais de Buckingham. Il s’est aussi dit prêt à attaquer “un million de non-musulmans” pour “le plaisir d’Allah”.

Il leur a ensuite dévoilé ses projets d’un attentat multiple à l’aide d’un véhicule, des couteaux ou une arme à feu visant plusieurs objectifs à Londres. Il a été arrêté trois jours avant la Gay Pride en juillet 2019.

Source: Sky News/ The Guardian

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici