La basilique Sainte-Sophie convertie en mosquée: après Paris, Washington, Athènes et l’Unesco, le pape s’exprime contre

Pape François / Photo: Wikipédia
Pape François / Photo: Wikipédia

Lors de la prière de l’Angélus, le Pape François a exprimé sa douleur pour la transformation de l’ancienne basilique Sainte-Sophie en mosquée, annoncée vendredi soir, et qui sera effective le 24 juillet prochain.

Le Pape François a prononcé juste ces quelques mots: “la mer amène ma pensée un peu plus loin: à Istanbul. Je pense à Sainte-Sophie et je ressens une grande douleur.

Le Conseil d’État de Turquie a révoqué hier une décision gouvernementale datant de 1934 conférant à Sainte-Sophie le statut de musée. Le président Erdogan a annoncé l’ouverture de l’ex-basilique aux prières musulmanes.

Hagia Sophia” est une œuvre architecturale majeure construite au VIe siècle par les Byzantins qui y couronnaient leurs empereurs. L’ex-basilique Sainte-Sophie est devenue un site classé au patrimoine mondial par l’Unesco.

Convertie en mosquée après la prise de Constantinople par les Ottomans en 1453, elle a été transformée en musée en 1934 par Mustafa Kemal “Atatürk”, alors le dirigeant de la jeune République turque, qui voulait  “l’offrir à l’humanité“.

Elle est l’une des principales attractions touristiques d’Istanbul, ayant attiré quelque 3,8 millions de visiteurs l’an dernier. Pourtant, depuis 2005, des associations ont à plusieurs reprises saisi la justice pour réclamer un retour au statut de mosquée. En vain, jusqu’ici.

Erdogan s’était déjà plusieurs fois dit favorable à une reconversion de Sainte-Sophie en mosquée. Depuis son arrivée au pouvoir en 2003, les activités liées à l’islam s’étaient multipliées à l’intérieur de Sainte-Sophie, comme des séances de lecture du Coran ou des prières collectives sur le parvis.

Parmi les très nombreuses réactions internationales, l’Unesco a déploré la décision des autorités turques. Audrey Azoulay, directrice de l’organisation des Nations unies, a réagi indiquant “regretter vivement la décision des autorités turques, prise sans dialogue préalable, de modifier le statut de Sainte-Sophie“.

La ministre grecque de la Culture a dénoncé une “provocation envers le monde civilisé”. La France, par la voix de son ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves le Drian, déplore cette décision qui remet en cause “l’un des actes les plus symboliques de la Turquie moderne et laïque“.

Source: Vatican News

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici