Tsunami migratoire? En seulement deux jours, déjà 500 clandestins ont débarqué à Lampedusa

Des immigrés clandestins à destination de l'Europe / Photo: DR
Des immigrés clandestins à destination de l'Europe / Photo: DR

Vendredi 10 juillet, l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) ont annoncé le débarquement de 500 immigrés sur l’île italienne de Lampedusa en deux jours profitant d’un temps calme en Méditerranée. Des arrivées en hausse par rapport à l’an dernier, selon l’aveu de l’OIM.

Neuf bateaux ont accosté jeudi en provenance de Tunisie, avec 116 passagers à bord. Sept bateaux partis du même pays et deux plus grandes embarcations venues depuis la Libye leur ont succédé vendredi, amenant 434 clandestins sur le sol européen. Parmi eux, quelque 362 immigrés originaires du Bangladesh, selon les chiffres de l’OIM.

“Il y a toujours eu des arrivées depuis la Tunisie… parfois elles sont nombreuses, parfois moindres, et la présence de Bangladais sur des bateaux partis de Libye n’est pas une nouveauté”, a confié Flavio Di Giacomo, porte-parole de l’OIM.

Environ 8 000 immigrés sont arrivés par la mer en Italie depuis le début de l’année, davantage qu’en 2019 (3 000) à la même période de l’année, mais moins que déjà l’année d’avant (17 000 en 2018). Par rapport aux étés précédents, il y moins de patrouilles en mer, donc “ceux qui partent courent un grand risque”, explique Flavio Di Giacomo.

De plus, lorsqu’ils sont interceptés par la garde côtière libyenne ils sont “placés en détention et parfois même envoyés dans des centres dans lesquels personne ne peut entrer. Nous ne savons pas ce qui leur arrive”, relate le porte-parole. Une raison de plus de ne pas tenter de venir en Europe.

Source: AFP

2 Commentaires

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici