Les demandeurs d’asile ont la priorité: une mère de famille vit dans sa voiture avec cinq enfants

Roseanne Joyce / Photo: DR
Roseanne Joyce / Photo: DR

En Irlande, une mère irlandaise avec cinq enfants vit dans sa voiture depuis une semaine. Malgré des demandes répétées auprès des services sociaux d’un hébergement d’urgence, aucun logement n’a été trouvé pour elle. En même temps, les demandeurs d’asile sont hébergés dans des hôtels et des chambres d’hôtes. Le gouvernement a même demandé à des particuliers de les accueillir.

Roseanne Joyce, âgée de 37 ans, ne peut que rêver d’un soutien aussi généreux que les migrants. Revenue de Londres à Nenagh après son divorce, elle a été provisoirement accueillie dans la maison de ses parents, de février à début juillet.

Avec deux soeurs et un neveu, soit un total de 11 personnes, dans une maison de trois chambres, la situation est devenue intenable à cause du confinement. Depuis, elle essaie de trouver un endroit où loger dans la région.

Malgré son droit à une aide à la recherche de logement, les services sociaux n’ont trouvé aucune solution adéquate. Elle vit maintenant avec ses cinq enfants, âgés de 3 à 16 ans, dans une voiture. Chaque soir, elle change de parking pour passer la nuit. La famille se lave dans les toilettes publiques.

Tout ce dont elle a besoin pour l’instant est une chambre temporaire où elle pourrait rester avec les enfants jusqu’à ce qu’elle trouve un endroit fixe pour se loger.

Pour les fonctionnaires, la situation est bloquée. “Le système est défaillant. Il n’y a pas un seul refuge dans tout North Tipperary.” On lui a proposé un logement à 53 km de là, mais ses enfants sont bien intégrés dans l’école locale et elle veut rester proche de ses parents. Pour les autorités, le fait de dormir dans la voiture constitue un acte de rébellion, on ne lui propose donc pas de chambre d’hôtel.

Or, pour les demandeurs d’asile en Irlande, c’est une pratique courante depuis 2018. Le gouvernement, sous la pression des ONG gauchistes, a conclu des contrats de location avec des hôtels et des bed and breakfasts, y compris des hôtels de luxe. Coût à ce jour: 12 millions d’euros.

Source: The Irish Times

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici